Commissaire Bara Sangharé - Dr Cheikhouna Gaye / Les aveux signés sur PV du pharmacien qui contredisent les déclarations de presse : « Je présente mes excuses les plus sincères au commissaire Sangharé »


Commissaire Bara Sangharé - Dr Cheikhouna Gaye / Les aveux signés sur PV du pharmacien qui contredisent les déclarations de presse : « Je présente mes excuses les plus sincères au commissaire Sangharé »
 
L’altercation entre le commissaire Bara Sangharé, du Commissariat des Parcelles Assainies et le docteur en pharmacie Cheikhouna Gaye, officiant à la Pharmacie Serigne Mouhamadou Fadilou Mbacké de la Patte d’Oie, n’a pas encore révélé ses derniers secrets. La décision de relever l’officier de police de ses fonctions de chef du commissariat en charge de l’arrondissement des Parcelles Assainies n’a pas empêché Dakaractu de poursuivre ses recoupements pour tirer au clair cette affaire qui a suscité émotion et consternation durant toute la journée de la célébration de l’Assomption. 
 
Il est apparu des investigations faites que le pharmacien conduit sous bonne escorte dans les locaux de ladite police, quelques instants après la vive  altercation avec le sieur Sangharé, avait été auditionné sur Procès-verbal (Pv). C’était dans la soirée du 14 au 15 août dernier. Dans ses propos tenus devant les enquêteurs, le Dr Gaye a avoué avoir causé du tort à l’agent de police. Mais, il a indiqué qu’il ignorait qu’il avait à faire avec un commissaire.
 
‘’Je reconnais les faits qui me sont reprochés dans le cadre de l’enquête. En effet, je suis pharmacien et notre officine est sise en face du Centre de santé Nabil Choucair. Il y a quelques heures, de cela, le sieur dont vous me dites se nommer Bara Sangharé est venu me demander un produit dont la vente sans ordonnance est interdite. Le lui faisant savoir, il est ressorti de la pharmacie avant de revenir quelques minutes plus tard en tenant son téléphone à la main et voulant me montrer le médicament. Du coup, je lui ai signifié que le produit ne se vend pas sans ordonnance. Contre toute attente, il est entré dans une colère noire en soutenant que je lui ai mal parlé et que j’étais impoli. Me sentant atteint dans mon honneur, je lui ai retourné le même mot et s’en est suivie alors une vive altercation. Ne pouvant plus me contrôler, je l’ai empoigné et les gens qui étaient sur place ont réussi à nous séparer’’. Des faits attestés par la vidéo visionnée par Dakarctu. Il y est effectivement constaté une gestuelle qui trahi l’intensité des échanges, mais aussi un Dr Gaye agité. Lequel finit par empoigner son vis-à-vis, en l’occurrence le commissaire Sangharé. ‘’C’est alors qu’il est ressorti de la pharmacie sans piper mot’’, a déclaré le pharmacien face aux enquêteurs. Celui-ci a ajouté que c’est quelques minutes plus tard, que des agents en tenue civile ont débarqué sur les lieux avant de procéder à son interpellation.
 
‘’Je reconnais parfaitement les faits qui me sont reprochés et je présente mes excuses les plus chaleureuses au sieur Sangharé’’, a-t-il répondu à ses interlocuteurs qui lui avaient demandé s’il avait ‘’été conduit dans (leurs locaux) après avoir empoigné et violenté le sieur Sangharé. (…) J’ai agi sous le coup de la colère. Car n’ayant pu accepter d’être traité d’impoli. Et je reconnais avoir tort sur toute la ligne. Car je ne devais pas agir de la sorte. Je n’ai jamais su qu’il s’agissait du commissaire de police du Commissariat des Parcelles Assainies. C’est une fois dans vos locaux que je me suis rendu compte à qui j’avais à faire. D’ailleurs, je lui ai présenté mes excuses dans son bureau et je promets de revenir demain (Ndlr : jeudi 15 août dernier) lui présenter à nouveau mes excuses’’.
 
Au petit matin, à la faveur des Réseaux sociaux, le Dr Gaye et Mame Mbacké Ndiaye Sène, gérante de ladite pharmacie ont dénoncé les faits. Les organes de presse aidant, l’affaire est largement relayée. La sanction n’a pas tardé à s’abattre sur la tête du commissaire Sangharé, pris pour seul fauteur dans cette affaire...
Vendredi 16 Août 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :