Commercialisation de l’arachide : le président régional des producteurs et des opérateurs semenciers de Kolda apporte ses précisions


Mamadou Cissé, président régional des producteurs et semenciers de Kolda, revient ici sur les faits saillants et le déroulement de la campagne de commercialisation de l’arachide 2020/2021. Le maire de la commune de Mbourouco (Médina Yoro Foula) est revenu aussi sur les positions politiques de certains qui chercheraient à nuire l’image de la campagne agricole pour des intérêts crypto-personnels. 
Mamadou Cissé estime que le pays n’a jamais connu pareille campagne depuis son indépendance. Ces résultats sont le fruit de la conjugaison de plusieurs efforts comme la bonne gouvernance dans toute la chaîne de production agricole. Et ceux qui cherchent à nuire l’image de la campagne agricole se trompent et ne peuvent leurrer les producteurs. D’ailleurs, il précise à ce titre « en tant que producteur, je sais que les chiffres avancés par le ministre de l’agriculture sont vrais. Nous savons qu’il y a une importante production dans toutes les spéculations surtout les un million huit cent mille (1 800 000) tonnes en arachide. Pour preuve, il faut venir à Kolda et à Ziguinchor pour constater le flux d’arachide dans les stocks de la Sonacos. Et d’ici quelques temps, on va voir si ce que dit le ministre de l’agriculture est vrai. Il y a bel et bien de l’arachide et ceux qui critiquent n’ont qu’à descendre sur le terrain pour constater leurs erreurs. Ce sont des mécontents qui racontent des balivernes politiques. Ils ne représentent pas les producteurs et ne parlent que pour eux. Le ministre de l’agriculture est d’abord un acteur avant d’être ministre de l’agriculture. » 
Dans la foulée, il aborde la campagne de commercialisation : « aujourd’hui, le bassin arachidier s’est déplacé à Kolda avec le département de Médina Yoro Foula au détriment de Kaolack. Jadis le bassin arachidier était à Kaolack mais ceci n’est plus une réalité. Ce qui explique cette production record est que les producteurs, les semences et intrants ont doublé ces dernières années. Mais également, nous avons noté une bonne gouvernance dans la distribution des semences, des engrais et du matériel agricole auprès des producteurs... » 
Vendredi 15 Janvier 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :