Commercialisation de l’anacarde 2020 / La Der fait le bilan de ses investissements.


Le délégué général de la DER lors du CRD de bilan de la campagne de commercialisation de l’anacarde a tenu à faire des précisions sur la disponibilité des fonds décriée par les acteurs qui ont pris la parole. Selon Pape Amadou Sarr, « les fonds sont disponibles depuis le mois de mars. De grâce, que les acteurs arrêtent parce que si on met le financement tôt et que la campagne n’est pas lancée tôt, les banques ne vont pas décaisser. Il faut que la campagne commence tôt au moment où les noix commencent ».  

« Nous n'avons reçu les demandes du cadre de concertation provenant des trois régions de Casamance que la semaine dernière.  Je demande qu’on s’organise davantage », a lancé Pape Amadou Sarr à tous les acteurs et intervenants de la filière. Il invite à ce que chacun joue sa partition pour la réussite des campagnes et l’atteinte des objectifs fixés.

Pour l’année 2020, note le délégué général, la Der et ses partenaires ont pu mobiliser 12 milliards. Elle travaille pour accompagner les producteurs dans leurs activités et pour la mise en place des coopératives de producteurs solides et professionnels en relation avec l’Usaid. « Pour les 12 milliards, ils sont à 90% du taux de remboursement avec la ligne de garantie que la Der avait mise en place à hauteur de presque 2 milliards », fait-il savoir.  
Mercredi 19 Mai 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :