Combat Citoyen : Nio Laànk à la quête de stratégies chez Barth et Bougane.


Le mouvement citoyen Nio Laànk, dirigé par le coordonnateur du mouvement Y’en a marre, a initié des déplacements dans le cadre d'une tournée de rencontres de certains acteurs économiques et hommes politiques. Aliou Sané et Cie ont donc naturellement rencontré ce matin le patron du groupe D-Médias et le maire de Mermoz/Sacré-Cœur.

Etant ouvert à tous et portant un combat qui interpelle tout citoyen, le collectif a été reçu en premier lieu, ce mardi par le président du mouvement citoyen Geum Sa Bop pour discuter des perspectives dans la lutte contre la hausse du prix de l’électricité et aussi la libération de leur frère et camarade Guy Marius Sagna. Bougane Guèye Dani, après avoir félicité le collectif, s’est joint à eux pour d’abord, appeler le gouvernement à la raison, à revenir sur la question de cette hausse du prix de l’électricité, mais aussi, dans la lutte pour la libération de Guy Marius Sagna.

L'autre point abordé durant cette rencontre avec Bougane Guèye Dani, est la situation des étudiants non orientés. « J’ai eu à interpeller le collectif sur la question des étudiants toujours dans la rue après avoir obtenu leur baccalauréat. On se rend compte que c’est toute une génération qui risque d’être sacrifiée. Le collectif Nio Laànk peut être dès lors, un bon levier pour  la sensibilisation » rapporte le patron de D-médias.

Le domicile du maire de Mermoz/ Sacré-Cœur a été le second et dernier point de cette journée. Après un entretien d’un peu plus d’une heure, le collectif, par la voix d’Aliou Sané a reconnu l’engagement du maire qui s’est toujours donné pour la cause citoyenne. « Barthélémy Dias est un membre de Nio Laànk, il est donc bien placé pour nous donner des conseils et nous nous réjouissons de recueillir ses recommandations », fera savoir Aliou Sané.

Pour Barth, « ce collectif ne porte ni un combat partisan, ni clanique. Le combat sur la cause de l’électricité et la libération de notre concitoyen est patriotique. Donc, en tant que citoyen, je réitère mon engagement au collectif Nio Laànk en les exhortant à axer la sensibilisation de l’église catholique dans la perspective de la libération du membre de FRAPP » 
Mardi 25 Février 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :