Collecte de données personnelles : l’électricien réclame 150.000 FCfa à sa voisine pour ne pas publier ses vidéos « nues »

Ibrahima Badji a payé cher son acte. Le jeune électricien a tenté de publier les vidéos obscènes de sa voisine. Jugé aujourd'hui devant le tribunal des flagrants délits de Dakar, le prévenu a été condamné à deux ans de prison, dont 3 mois ferme « pour collecte de données personnelles et diffusion d'images contraires aux bonnes mœurs ».


Collecte de données personnelles : l’électricien réclame 150.000 FCfa à sa voisine pour ne pas publier ses vidéos « nues »
Selon la jeune fille, l'électricien s’est procuré ses vidéos obscènes et lui a demandé une somme de 150.000 FCFA à défaut desquels, il menaçait de publier les images.

Devant le tribunal des flagrants délits de Dakar, Babacar Badji nie les faits et déclare qu'il n'a même pas de téléphone. Ses amis ont utilisé sa puce pour récupérer les vidéos de F. F. « Je n'ai même pas de téléphone, ils ont utilisé ma puce pour recevoir ces vidéos. C'est un certain Talla Mbaye qui a reçu les vidéos,  mais moi je n'y suis pour rien », accuse-till 

Revenant sur les accusations selon lesquelles, il faisait chanter la jeune fille en lui demandant une somme de 150.000 FCFA, il déclare “qu’il n'a jamais tenté de demander à la jeune fille cette somme." 

Mais, le procureur lui a rappelé ses déclarations tenues à l'enquête préliminaire. "Ce sont les enquêteurs qui m'ont contraint de dire que j'avais un téléphone portable et que vous avez demandé à la jeune fille de te donner 150.000 FCFA”, a-t-il répondu au procureur.

À son tour, la jeune fille a fait savoir au juge qu'elle avait déjà envoyé 15.000 FCFA à Babacar Badji. Elle révèle que le prévenu lui avait dit qu'il va publier ses vidéos si elle ne donnait pas l'argent demandé. " Je lui ai donné l'argent que j'avais parce que j'étais paniqué,  et en plus, il m'a demandé mon téléphone et je le lui ai donné", lance la jeune fille

La partie civile a réclamé 52.500 FCfa comme dommages et intérêts.

Rendant sa décision, le président de séance a condamné le prévenu, à deux ans de prison dont trois mois ferme...
Jeudi 28 Avril 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :