Cité dans le saccage du siège de Sonko à Ouest-Foire : Abdoulaye Diouf Sarr parle "d'enfantillage politique"


Suite au saccage de la permanence nationale de Pastef intervenu dans la nuit du mercredi 23 au jeudi 24, l'administrateur général dudit parti a attribué la paternité des faits à la mouvance présidentielle. Birame Souleye Diop en est convaincu d'autant que l'un des assaillants aurait, selon ce qu'il a pu glaner du vigile préposé à la sécurité des lieux, laissé entendre que Yoff appartenait à Abdoulaye Diouf Sarr. Une façon indirecte d'attribuer l'attaque de leur siège au maire de Yoff. Mais ce dernier n'a pas tardé à répondre.
Appelé au téléphone par Dakaractu, le ministre de la Santé et de l'Action croit dur comme fer que c'est une action menée par Sonko et ses partisans pour créer le buzz. "Il a habitué les Sénégalais au buzz. Il attire l'attention sur lui à partir d'éléments invraisemblables (...) Il cherche à étouffer les clarifications apportées par Mamour Diallo dans la presse de ce matin", réagit Abdoulaye Diouf Sarr qui est cependant d'avis que cette fois-ci, l'ancien inspecteur des Impôts "est allé très loin". "Cela relève de l'enfantillage politique", ajoute le maire de Yoff qui demande au président du parti Pastef d'"arrêter". 
À la question de savoir s'il est disposé à porter plainte pour avoir été cité à tort dans cette affaire, Diouf Sarr évacue: "Il ne mérite pas que je perde mon temps. Il veut exister par le buzz". 
Jeudi 24 Janvier 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :