Circulation du variant Omicron : L’Oms dénonce l’isolement de l’Afrique.


L’Afrique du Sud ainsi que les pays de l’Afrique australe sont presque isolés du reste du monde à cause de l’apparition du variant Omicron. Une situation dénoncée par l’Oms et qui ne risque d’être appliquée par les autres pays africains. C’est Macky Sall qui l’a assuré.

L’Afrique du Sud perçoit l’isolement que subit le pays à cause de la déclaration du variant Omicron, comme une  «discrimination» !

Porté à la connaissance du monde le 24 novembre passé, ce variant inquiétant du Covid-19 serait plus contagieux que le Del­ta. Ce qui a poussé une bonne partie de l’Europe à suspendre ses vols aériens avec les pays de l’Afrique australe. Une situation dénoncée par l’Orga­nisation mondiale de la santé (Oms), qui appelle à une action coordonnée.

L’Oms qui a salué l’attitude de l’Afrique du Sud en partageant le plus tôt possible les informations sur le nouveau variant, craint que cet isolement n’encourage pas la transparence. En effet, elle doute que les pays fassent de la rétention d’informations, de peur d’être isolés.

Le Président sud-africain, Cyril Ramaphosa, s’est dit «profondément déçu» par ces fermetures de frontières, qui représentent, à ses yeux, une forme de «discrimination à l’égard de notre pays» et de ses voisins.

Ces restrictions contredisent aussi frontalement les engagements du G20 à Rome, le mois dernier, en faveur du tourisme et des voyages internationaux, a poursuivi Cyril Ramaphosa, au ton sévère mais posé, dans un discours télévisé.

Elles ne font qu’«endommager davantage nos économies et saper notre capacité à répondre et à nous remettre de la pandémie», a-t-il dit. Selon le Quotidien, l’Oms, qui a pourtant déconseillé les restrictions sur les voyages, estime qu’il faudra «plusieurs semaines» pour comprendre la virulence d’Omi­cron. L’organisation a appelé dimanche à ce que «les frontières restent ouvertes», se tenant «aux côtés des pays africains».

L’Oms a également appelé les dirigeants du monde entier à «adopter une approche scientifique», basée sur «l’évaluation des risques» avant de décider de nouvelles restrictions.

Le Président sénégalais, Macky Sall, a assuré hier lundi que les pays africains ne fermeront pas leurs portes à l’Afrique du Sud et aux autres pays d’Afrique australe, malgré l’apparition du variant de Covid-19, dénommé Omicron. Pour autant, Macky Sall invite ses collègues à rester vigilants... 
Mercredi 1 Décembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :