Cheval agressif dans Dakar : Le vétérinaire Cheikh Alioune Konaté accuse la maltraitance des animaux.


Le phénomène des animaux agressifs envers les humains commence à prendre de l’ampleur dans les rues et avenues de Dakar. Une vidéo montrant une charrette déboussolée sans son maître emprunter une des deux voies de la corniche en sens interdit, en est une preuve. La capture a été plusieurs fois partagée dans les réseaux sociaux. Une situation jugée inquiétante. Cheikh Aliou Konaté qui est un docteur vétérinaire, nous explique les raisons qui peuvent pousser l’animal à avoir un trouble comportemental.

« Ça peut être lié à un problème de maltraitance. L’idéal c’est que le propriétaire s’en occupe sur le plan de l’hygiène et de la santé et surtout sur le plan du bien-être. Dès l’instant qu’il y a une faille à ce niveau, c’est des animaux qui sont laissés en rade. L’environnement où ils vivent est important aussi. Ils mangent très mal, ils n’ont pas de temps de repos. À la longue ça créé un surmenage qui peut être à l’origine de plusieurs réactions de brutalité, d’agressivité. Le caractère brutal ou le caractère agressif de l’animal s’acquiert par le traitement que la bête subit »,  explique le spécialiste des animaux.

À l’en croire, « l’animal qui a vécu ces dérives est un animal qui a peur de l’homme. Le réflexe animal survient. Il veut se défendre parce qu’il pense être attaqué. Il y a aussi les pathologies qui affectent le système neurologique qui ont tendance à changer de comportement, des troubles comportementaux causés par des maladies. Elles vont ressurgir et dénaturer l’animal. »

Le chien enragé, dit-il, peut contaminer le cheval par morsure. Le cheval peut manifester les symptômes par agitation, avoir cet effet de brutalité envers les populations. Il y a un trouble comportemental, l’animal est agité, il y a une perte d’appétit et des frissons, de la fièvre, des tremblements, la boiterie, des troubles digestifs très forts, l’animal peut même avoir des problème pour uriner... »

C’est pourquoi, il prône la sensibilisation sur le bien-être animal de ces bêtes. Ceux qui sont chargés de ces animaux doivent savoir qu’ils doivent les mettre dans un certain bien-être, ils doivent bien manger, … pour que ce réflexe agressif animal primaire ne surgisse pas. Dès que l’animal est bien traité, ce réflexe disparaît avec le temps. Mais un animal qui est craintif, qui a subi des brutalités va voir ressurgir ce réflexe primaire d’agressivité et de survie... » 
Samedi 30 Avril 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :