Cheikh Tidiane Gadio : "La guerre commerciale Chine/États-Unis ne doit pas faire des victimes collatérales africaines"

Assigné à résidence pendant presque une année aux États-Unis pour avoir été cité dans une affaire de corruption, de blanchiment d'argent et de conspiration, Cheikh Tidiane Gadio a recouvré la liberté. Mais l'ancien dignitaire du régime d'Abdoulaye Wade impute l'humiliation dont il a fait l'objet en Amérique à l'impuissance des États africains face aux grandes puissances. Mieux, il croit savoir être la énième victime de la guerre commerciale à laquelle se livrent les États-Unis et la Chine. Une situation qui ne doit plus prospérer, selon Cheikh Tidiane Gadio qui propose une "réponse africaine" pour y mettre un terme.


Vendredi 21 Décembre 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :