Cheikh Sidy Ba (ancien international) : «Sadio ne devait pas débuter le match… Krépin est en train de gagner des galons. Mbaye Niang a la pression sur lui… »


Ancien international sénégalais et actuel entraîneur de l’équipe nationale de mini football, Cheikh Sidy Bâ a livré une lecture sans complaisance du match Eswatini – Sénégal comptant pour la deuxième journée des éliminatoires de la CAN 2021. Malgré une large victoire sénégalaise (4-1), tout ne fut pas parfait. Et, Aliou Cissé a dû composer avec divers paramètres avant et durant ce match qui aurait pu avoir une autre tournure.

L’ancien pensionnaire de la Tanière de se prononcer sur les six changements apportés par le coach sénégalais. « Aliou avait annoncé  des changements majeurs depuis la veille du match. Il y a eu six changements dans le onze de départ. Je pense que cela a un peu joué sur la complémentarité des joueurs, on a vu des joueurs qui n’étaient pas dans le match… Durant la première mi-temps on n’a pas vraiment senti l’équipe du Sénégal. Surtout au milieu du terrain où on avait un problème de placement et de positionnement entre les joueurs du milieu Pape Alioune Ndiaye, Loum Ndiaye et Krépin Diatta. » 

Un milieu hagard et désorienté avec des joueurs en perte de repères tel est le premier constat fait par Cheikh Sidy.  


L’ancien défenseur du Jaraaf et de Lask Linz (Allemagne) soulignera néanmoins le bon coaching de Cissé en seconde période. Des ajustements qui permettront au milieu sénégalais de reprendre du poil de la bête :  « En deuxième période Cissé a fait reculer Pape Alioune Ndiaye, pour le faire jouer en piston devant la défense. Et, faire avancer Loum Ndiaye qui était un peu en manque de repères, il ne faut pas oublier que c’était sa première titularisation, en plus il manque de temps de jeu dans son club Porto… » 
Un peu à côté de la plaque, l’attaquant de Liverpool devra vite oublier son match contre l’Eswatini. Avec un traitement très « Spécial », Sadio Mané particulièrement énervé a été remplacé à la pause par Sidy Sarr. De son côté Cheikh Sidy estime que Mané ne devait pas être aligné au départ :« Sadio ne devait même pas débuter le match. Avec l’effectif dont dispose le Sénégal, le coach pouvait se permettre de laisser Sadio souffler un peu. Contre le Congo Brazzaville, il a reçu pas mal de coups donc on pouvait le laisser souffler contre l’Eswatini. La preuve, le Sénégal a marqué 4 buts sans lui. Le coach a bien fait de le sortir à la mi-temps, il (Sadio) était sur fil du rasoir. » 

Toujours d’après son appréciation du match, Krépin Diatta aura une fois de plus tiré son épingle du jeu « Krépin est sur la lignée de ce qu’il fait avec l’équipe nationale depuis ses débuts. Il s’impose dans la sélection, il est en train de gagner des galons. Que ça soit au niveau du milieu ou dans l’aile, il est en train de poser son empreinte. Krépin peut être le dépositaire du jeu sénégalais. Il a beaucoup de variantes dans son jeu, il est technique, il est intelligent, il va vite…» Que d’éloges pour l’une des relèves sûres de la sélection nationale.

Enfin, l'autre enseignement à tirer de ce succès sénégalais est la renaissance de l’attaque des « Lions. » Avec six pions plantés en deux matches, les buteurs tant attendus semblent porter les noms de Habib Diallo et Famara Diédhiou. « Les rôles sont redistribués sur le front de l’attaque. Famara Diédhiou a montré beaucoup de caractère aujourd’hui. Car ce n’est pas évident de rater un pénalty et de rester concentré pour pouvoir mettre ce triplé. Il a été costaud, avec un bon mental. Habib Diallo et Diédhiou ont marqué des points, c’est Mbaye Niang qui a désormais la pression sur lui… » Ces derniers tapent à la porte de Mbaye Niang selon lui…
Lundi 18 Novembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :
H24 avec Elage Keïta

H24 avec Elage Keïta - 13/12/2019