Cheikh Ngane, Président du CFAHS : « Il faut quitter l'étape de coopérative de nom et être des coopératives qui entreprennent »


Le président  de la Coopérative Fédérative des Acteurs de l'horticulture du Sénégal (CFAHS) a précisé que « c'est une organisation en société coopérative qui permettra le développement de l'agriculture. Ce sont les acteurs qui vont s'autofinancer dans ce cas. Le modèle de coopérative que nous avons est bon, mais c'est l'usage qu'on en fait qu'il faut voir. Le monde fonctionne avec des coopératives. Les gens s'organisent, se rassemblent pour entreprendre », souligne-t-il à l’occasion du Forum National de mobilisation des acteurs  du mouvement coopératif tenu ce jeudi 19 novembre 2020 à la Chambre de commerce de Dakar.

Le mouvement coopératif sénégalais sur initiative de la Coopérative Fédérative des Acteurs de l'horticulture du Sénégal, en partenariat avec ses partenaires et sous le thème : "La société Coopérative, outil pertinent pour la gouvernance de l'économie ", a réuni tous les experts en la matière pour redynamiser le secteur. En plus, le président exhorte qu’ « il faut pratiquer le dispositif qui existe au niveau institutionnel. Nous sommes des coopératives de nom. Il faut quitter cette étape et être des coopératives qui entreprennent », conclut Cheikh Ngane. 
Jeudi 19 Novembre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :