Cheikh Mbengue a réduit l'écart avec la concurrence


Cheikh Mbengue a réduit l'écart avec la concurrence
Cheikh Mbengue, titularisé lors de la double confrontation contre la Tunisie, en l'absence de Pape Ndiaye Souaré, a fait plus que tenir son rôle en équipe nationale où il avait pris du retard par rapport à Pape Ndiaye Souaré.
A Dakar (0-0) comme à Monastir (0-1), l'arrière gauche de 26 ans, a tenu son rôle, se permettant, lors du match aller, des incursions sur son flanc gauche, pour apporter un plus sur le plan offensif.
Connu pour son potentiel défensif, l'ancien arrière gauche de Toulouse, montrait toutefois des limites réelles dans le jeu offensif.
Interrogé sur la concurrence sur le flanc gauche des Lions, il avait d'ailleurs reconnu, lors d'un entretien avec une télévision française, que le Lillois Souaré avait de biens meilleurs atouts offensifs que lui.
Un fait rare dans le milieu professionnel et surtout pour l'ancien international espoir français qu'on décrivait comme très proche des Bleus, avant sa décision de porter le maillot frappé de la tête de Lion en mai 2011.
Et après des débuts difficiles, la saison dernière avec Rennes qu'il a rejoint en provenance de Toulouse, l'international sénégalais semble avoir retrouvé les jambes qui le portaient à ses débuts professionnels.
En coupe de la Ligue contre l'OM, ses gestes défensifs et sa participation dans le jeu offensif lui ont valu d'être parmi les meilleurs Rennais de cette rencontre gagnée par les Bretons 2-1.
Cheikh Mbengue se trouve depuis dans une phase ascendante en sélection comme en club.
Aussi la passe difficile vécue par le Lillois Pape Ndiaye Souaré, qui tarde à confirmer, remet-il en question la hiérarchie au poste d'arrière gauche.
Si les dés étaient jetés dans un passé récent où le Lillois arrivait comme premier choix, rien n'est moins sûr actuellement.
Notamment en perspective du match contre l'Egypte, samedi prochain, à l'occasion duquel les Lions auront besoin de revenir avec un résultat positif pour garder intactes leurs chances de qualification.
Au contraire de Pape Ndiaye Souaré qui peine avec son club (14-ème avec huit matchs sans victoire en championnat), aussi bien en championnat qu'en Ligue Europa, le Stade Rennais et Cheikh Mbengue (7-ème avec 19 points), ont commencé une belle série de résultats sportifs.
Depuis leur victoire 2-1 en coupe de la Ligue, la première défaite de l'Olympique au cours de la saison, Rennes et Cheikh Mbengue ont le vent en poupe et au niveau de la Tanière, on souhaiterait forcément que cela dure.
Lundi 10 Novembre 2014




Dans la même rubrique :
Drogba change de tête

Drogba change de tête - 16/12/2017