Cheikh Bass : « Il reste encore beaucoup de choses à faire »

À quelques jours du Grand Magal de Touba, Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre estime qu'il y'a encore beaucoup de choses à faire, surtout par rapport aux inondations. Il s'inquiète aussi par rapport à la fourniture de l'eau, estimant anormal que les 29 forages ne soient pas en mesure de régler le problème.


Mercredi 9 Octobre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :