Ch. Ibrahima Sakho, ancien directeur de Mozdahir International : « Achoura est un jour de deuil, de tristesse. Les festivités n’ont nullement leur place! »

Coïncidant avec le 10ème jour du premier mois musulman, l’histoire tragique de Karbala est commémorée par tout dans le monde avec un sentiment de deuil. Pour la communauté chiite établie à Dakar, il s’agit de manifester la tristesse et la profonde douleur qui les anime suite au massacre de toute la famille de l’imam Abou Abdallah Al Hussein, fils de Fatimatou Zahra et de Seydina Alioune. Fustigeant toutes les festivités qui couronnent le jour de la Tamkharite, Cheikh Ibrahima Sakho revient sur les activités phares qui vont se dérouler durant les dix premiers jours du mois musulman dans le respect de la tradition prophétique. Ainsi, des conférences et causeries seront organisées à cet effet de même que des séances de prières telles que la douha’ou Naaqiya, la Ziaratoul Waariss, la douha’ou Kumayl et des chants funèbres pour insister sur le carnage qui a eu lieu à Karbala.


Vendredi 6 Septembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :