Cérémonie de remises des 1ères cartes grises et leurs jeux de plaques CAPP KARANGÉ


Dans le cadre du projet Capp Karangë, le Ministère des Infrastructures, des Transports Terrestres et du Désenclavement, à travers la Direction des Transports Routiers accompagné de son partenaire privé, Michel Thomas, Directeur Général de Gemalto Sénégal SA,  a procédé à la remise des premières cartes grises numérisées et à la pose des premières plaques d’immatriculation sécurisées, ce Jeudi 21 Mars 2019 à 12 h. au CICES, pavillon Capp Karangë, esplanade des régions.
À l’occasion, M. Cheikh Omar Gaye, Directeur des Transports Routiers a expliqué qu’aujourd’hui ils sont en phase pilote avec les particuliers et les concessionnaires sur la production des nouvelles cartes grises, concernant des dossiers d’immatriculation. Il a annoncé qu’à partir du 02 mai 2019, sera lancé l’opération de ré-immatriculation du parc automobile existant. Puis, il  a donné des éléments concernant ces ré-immatriculation, notamment les pièces à fournir pour constituer le dossier et la démarche à suivre. 
Tout d’abord, chaque propriétaire de véhicule devra s’assurer du numéro de VIN, qu’il aura pu lire sur son dernier contrôle technique, ou qu’il ira contrôler auprès du service des mines de Colobane (fiche de saisie). Après, le propriétaire devra rassembler : pièce d’identité, ancienne carte grise et le document notifiant le VIN, en faire pour chacun une photocopie. Enfin, il pourra se rendre dans un des centres de remplacement (les mêmes que pour le remplacement des permis de conduire bureaux régionaux des Transports Routiers, Lat Dior, gare routière des Baux Maraichers et CICES). Sur place, il déposera sa demande de ré-immatriculation, et une semaine plus tard, il recevra sa nouvelle carte grise ainsi que son jeu de plaques sécurisées et vierges, et la troisième plaque. De là, le propriétaire, devra se rendre chez un poseur de plaques agrées qui les personnalisera et les posera. 
Avec les nouvelles cartes grises et plaques d’immatriculation, le projet Capp Karangë prend un nouveau tournant. L'objectif visé est de moderniser l’Administration des Transports Routiers du Sénégal. Le Sénégal dispose désormais d’un système fiable pour la gestion du parc automobile. Grâce à Capp Karangë, les doublons, voire les triplons de cartes grises n’existeront plus.  Le nouveau système de numérotation des plaques ne sera plus régional, mais national, et personne ne pourra choisir ses numéros «fétiches» : c’est la base de données qui contrôle tout. Autre innovation majeure, la carte grise et ses plaques ne seront plus liées au propriétaire mais au véhicule. Ce qui veut dire, que lors d’une vente de véhicule, si ce dernier reste dans le même département et la même région, le propriétaire n’aura pas à changer les plaques. Par ailleurs, pour faciliter le contrôle des forces de l’ordre et de sécurité, toutes les plaques d’immatriculation vont changer de couleur. Aussi, afin d’éviter toute fraude possible, les opérateurs ont mis en place ce qu’ils appellent la «troisième plaque». C’est une sorte de vignette, qui se colle sur le pare-brise, et qui, si l’on essaie de la détacher, s’auto-détruit. Sur cette troisième plaque, seront imprimés les éléments des plaques. Le contrôle sera rapide. 
 
Capp Karangë ne se limite pas à la mise en place de nouveaux documents de transports numérisés. C’est avant tout un projet de modernisation et de sécurisation de l’Administration des Transports Routiers, à travers la mise en place d’un service administratif complètement dématérialisé ayant des antennes dans chaque région. Mais aussi une base de données mise à jour en temps réel, et qui à terme, connectée au matériel des forces de l’ordre et de sécurité va permettre de gérer, à la minute près, les infractions routières. 
Depuis le 03 septembre 2018, la Direction des Transports Routiers et son partenaire privé, Gemalto Sénégal SA, travaillent pour accueillir les usagers de la route dans les meilleures conditions pour le changement de leur permis. Afin d’améliorer la qualité des services, une réorganisation a été opérée : une augmentation du personnel et des horaires étendus allant de 8h à 20h du lundi au vendredi et de 8 h à 16 h les samedis (au CICES) ; l’ouverture du site de la gare des Baux Maraichers aux citoyens ; l’ouverture aux citoyens du site de l’ex-camp Lat Dior (DTR) et l’ouverture des services dans les régions de Thiès, Diourbel, Fatick, Kaolack et Saint-Louis pour permettre à tous les Sénégalais de changer leurs permis dans les délais.  Les bureaux des transports routiers des régions restantes seront ouverts très prochainement.
Aujourd’hui le temps est compté pour les citoyens qui avaient un an pour remplacer leur permis à partir  du 3 septembre 2018. À défaut, leurs permis ne seront plus valides. 
Michel Thomas, DG de Gemalto Sénégal Sa, a insisté en fin de cérémonie sur cette date butoir, et a vivement conseillé aux citoyens de ne pas attendre le rush final et de profiter, dès maintenant, des temps d’attente réduits.
Jeudi 21 Mars 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :