Cérémonie de dédicace : El Hadj Hamidou KASSÉ transcende "Les Emblèmes du Désir"


La littérature sénégalaise vient de s’enrichir d’un nouvel ouvrage avec la sortie d’un recueil de poèmes d’El Hadj Hamidou Kassé. Les Emblèmes du Désir, un condensé de 45 poèmes qui évoquent des thèmes poignants de notre époque comme la justice, la paix, l’amour et la liberté. La cérémonie de dédicace s’est tenue ce samedi 14 décembre en présence du secrétaire général de la présidence de la République, Mahammed Boun Abdallah Dionne, de plusieurs autorités étatiques, des acteurs culturels, en particulier ceux qui sont unis par la magie de la plume, ainsi que des parents et amis. 

Publiées par les Editions Maguilène, Alioune Badara Bèye qui est le directeur général de la maison d’édition a donné une touche particulière à la cérémonie de dédicace avec l’interprétation sur scène de quelques poèmes. Une originalité selon Pape Faye, le président de l'association des artistes et comédiens du Sénégal (Arcos), qui permet de transmettre toute l’émotion que ressent l’auteur aux personnes qui ont eu le privilège d’assister à ce spectacle.

Une manière de transcender l’espace imaginaire et impénétrable qui enclave les lecteurs, pour ainsi apporter une sonorité rythmique à ces proses.

Dans ce recueil de 150 pages, ce « poète achevé » ne cache pas son engagement face aux questions de la Cité à travers Sangalkam qui rend hommage à un disparu, Malick Ba et dans la foulée met à nu un fléau d’ordre social à savoir l’accaparement des terres. Ou encore Dialika, un personnage qui n’est personne d’autre que la douce moitié de ce professeur de philosophie.

Cette œuvre étrange et alléchante à la fois renferme une diversité culturelle qui permet à Racine Senghor de qualifier le poète « d’orfèvre de la langue ».      
Samedi 14 Décembre 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :