Centre d'incubation en maroquinerie de luxe à Ngaye Mékhé : "Nous sommes désormais en mesure de concurrencer les grandes marques "


Centre d'incubation en maroquinerie de luxe à Ngaye Mékhé : "Nous sommes désormais en mesure de concurrencer les grandes marques "
Le directeur général de l'Agence nationale de la maison de l'outil (Anamo), Mr Maodo Malick Mbaye, a présidé la cérémonie d'inauguration du centre d'incubation en maroquinerie de luxe de la commune de Ngaye Mékhé. Ce centre de formation dédié aux métiers de l'artisanat est le fruit d'un partenariat entre ladite structure, l'Anpej et leur partenaire technique "Estro consulting".  " Nous sommes là dans le cadre de l'inauguration du centre d'incubation en maroquinerie de luxe de la maison de l'outil, Moussé Kaïré Guèye de Mékhé. Tout est parti d'une convention de partenariat que nous avons eu à signer avec des partenaires italiens Estro consulting, mais également avec l'agence nationale de promotion pour l'emploi des jeunes (Anpej). Nous avons très tôt compris après l'inauguration que le besoin est réel d'accompagner les jeunes artisans, notamment les professionnels du cuir et avec la municipalité de Mékhé, nous avons longtemps travaillé dans le cadre de ce projet", a-t-il indiqué.

Avant de mettre l'accent sur la qualité de la formation des jeunes artisans. " Dans une sélection extrêmement rigoureuse, une quinzaine de jeunes professionnels du cuir ont été envoyés en formation en Italie. Durant la formation, ils ont appris plusieurs métiers liés à leur formation, notamment sur le plan technique : l'assemblage, la géographie même de la chaussure, l'exhaustivité dans la fabrication des sacs, etc. Mais ils ont également appris un savoir être dans le milieu professionnel. Il fallait d'abord prendre en charge l'axe 1 et 2 du Plan Sénégal Émergent (PSE) du président Macky Sall qui parle de la capacitation des ressources humaines, c'est-à-dire le capital humain. Le président Macky Sall quand il est venu ici le 22 décembre 2014 et qu'il a lancé la maison de l'outil de Mékhé, il nous avait donné des instructions pour que les cordonniers-bottiers Mékhois puissent être remis à niveau. Et le processus, c'est aussi que d'autres jeunes iront en Italie et en retour il y aura un transfert de technologie. "

Selon le maire de Mékhé, Mr Maguette Wade, le centre d'incubation en maroquinerie de luxe constitue une opportunité pour tous les artisans de sa localité qui sont à même de rivaliser avec l'expertise internationale. " Ce que nous avons vu aujourd'hui, c'est la consécration comme l'a dit le directeur général de l'Anamo. C'est une innovation parce qu'on a longtemps attendu que les artisans de Mékhé puissent franchir le cap et arriver à ce mode de production très moderne qui puisse concurrencer les grands producteurs sur le marché international. Ils sont allés en Italie, ont vu comment on travaille dans les grands ateliers et aujourd'hui nos concurrents, ce ne sont plus les gens de la rue ou de la Médina, mais ce sont les italiens et nous assurons à produire comme font les grandes marques. "

Parallèlement, des groupements de femmes de la maison de l'outil de Ngaye Mékhé ont bénéficié de financements de la part de l'Agence nationale de la maison de l'outil ( Anamo). Une action qui entre dans le cadre de l'accompagnement destiné à leurs activités artisanales...
Mercredi 25 Juillet 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :