Centrafrique : les combats s’intensifient, la pénurie guette Bangui et la CEEC se prépare à envoyer une force sous régionale


La crise post-électorale continue en Centrafrique. Après la proclamation des résultats qui donnent vainqueur le président sortant Faustin-Archange Touadéra avec 53.92% des électeurs, les combats contre les groupes armés dirigés par l’ancien président de la République François Bozizé se sont intensifiés.
 
Malheureusement pour ce pays d’Afrique centrale, ces combats ont un impact négatif sur l’économie du pays. La capitale Bangui que les rebelles veulent récupérer se voit couper son ravitaillement en denrées, car les marchandises n’arrivent plus à point et du coup, les prix flambent. Selon les organismes internationaux, si la situation continue, ils présagent des conséquences économiques néfastes. Car Bangui se ravitaille à partir de sa route Est vers le Cameroun. Le constat est que plus aucun camion ne circule dans cet axe. Les camionneurs estiment que cet axe est très insécure et fuient les représailles.
   
Cependant, la communauté économique des États  de l’Afrique Centrale (CEEAC) a décidé d’envoyer des troupes pour la composition d'une force sous régionale qui se déploie en Centrafrique « dans les jours qui suivent », a déclaré le Premier ministre centrafricain, Firmin Ngrebada.
Poursuivant, il souligne que «  la volonté de soutenir les autorités légitimes de la République Centrafricaine était claire, se traduisant par la décision d’envoyer des forces de la CEEAC pour sécuriser le processus électoral engagé et le pays ». Ceci après la rencontre avec la ministre des Affaires étrangères et des Centrafricains de l’étranger, Sylvie Baipo, dans le cadre du suivi des recommandations de la dernière vidéoconférence des chefs d’État de la CEEAC tenue le 26 décembre 2020.
 
 
Mardi 12 Janvier 2021
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :