Centrafrique - Présidentielle de ce 27 Décembre : de nouveaux renforts pour la Minusca.


Alors que la Centrafrique se prépare à organiser sa première élection présidentielle après le départ, suite à un coup d’État du Président Patassé en 2003, par le général François Bozizé, la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en Centrafrique se prépare au pire. Elle a accueilli de nouveaux renforts pour la sécurisation des élections du 27 décembre. 

En effet, un communiqué la Minusca informe que dans le cadre de la mise en œuvre du plan intégré de sécurisation des élections du dimanche 27 décembre 2020, elle a reçu jeudi trois cents (300) casques bleus du contingent rwandais de la mission des Nations Unies au Sud Soudan (UNMISS), afin de renforcer les capacités de la Mission et répondre aux défis sécuritaires actuels. Les soldats de la paix, arrivés à Bangui, à 16h40 et à 18h10, à bord de deux vols, viennent renforcer le dispositif de sécurisation des élections de la Force qui consiste, en partie, à déployer des troupes dans les circonscriptions électorales en appui aux forces de défense et de sécurité centrafricaines, informe la source. 

Ils permettront à la MINUSCA d’accroître sa contribution à la mise en œuvre du plan intégré de sécurisation des élections, en étroite coordination avec les forces de défense et de sécurité centrafricaines et les forces internationales.

Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies en République centrafricaine et Chef de la MINUSCA, Mankeur Ndiaye, lit-on sur la note, a salué l’arrivée de ces casques bleus supplémentaires et remercié le Secrétaire général de l’ONU pour avoir sollicité et obtenu l’autorisation du Conseil de sécurité de l’ONU en vue du renforcement en urgence du dispositif actuel de la MINUSCA alors que des groupes armés cherchent à perturber les élections de dimanche. 

Mankeur Ndiaye a aussi de nouveau condamné les alliances entre acteurs/partis politiques et groupes armés, et réitère l’appel de la communauté internationale demandant aux groupes armés de mettre fin immédiatement aux attaques qui visent à empêcher les électeurs de se rendre aux urnes.

« La MINUSCA continuera à exécuter son mandat de sécurisation des élections, en appui aux forces de défense et de sécurité centrafricaines », a renchéri le Représentant spécial, réaffirmant que la volonté de la population et l’exercice de son droit civique seront respectés... 
 
Samedi 26 Décembre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :