Célébration de la journée mondiale du paludisme à Kolda / Dr Abdoulaye Mangane, médecin chef de district « un ¼ de la population a eu une fois au moins le paludisme… »


« Au moins 247 personnes pour 1.000 habitants, soit un ¼ de la population, ont eu à contracter le paludisme. Et l’utilisation des moustiquaires imprégnées sur l’axe sud ne dépasse pas les 50%. Et c’est pour corriger cette insuffisance que la journée mondiale du paludisme est organisée afin d’atteindre les objectifs assignés », tels sont les propos d’Abdoulaye Mangane en marge de la célébration de la journée mondiale du paludisme, ce jeudi 25 avril.

À en croire ce dernier, « nous célébrons cette journée, aujourd’hui, pour rappeler aux populations que le paludisme est toujours là et que nous devons tout faire pour éliminer cette maladie. Et je rappelle que le thème retenu pour cette année est « au paludisme, je m’engage » qui reste toujours un problème de santé publique. Pour rappel, je précise que nous avons 247 cas pour 1000 habitants marquant ainsi l’ampleur de cette maladie avec des disparités au niveau régional. En ce sens, nous avons formé des relais communautaires et des superviseurs pour assurer le recensement dans les ménages en vue de la prochaine campagne de distribution des moustiquaires imprégnées », souligne-t-il.

Restant sur la même dynamique, il poursuit : « c’est pourquoi, nous continuons la sensibilisation auprès des populations pour venir à bout de cette maladie. En ce sens, nous avons effectué des ateliers de formation pour marquer cette journée phare envers la campagne universelle de distribution des milda. Et à partir de demain 26 avril, débutera la campagne de recensement qui se terminera le 30 de ce même mois. Après ce recensement, nous procèderons à la distribution des moustiquaires imprégnées à des points stratégiques avec des délais bien déterminés pour continuer la lutte », précise-t-il.

Il ajoute « pour cette année, nous allons innover en faisant la distribution des milda avec la République sœur de la Gambie pour lutter efficacement contre le paludisme, mais nous avons prévu d’étendre cette action dans les autres pays limitrophes, prochainement », conclut-il.

 
Jeudi 25 Avril 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :