Ce que pense l'Ascosen sur la gestion de l'eau

Le déficit de la production d'eau potable persiste dans certaines zones du pays. Il est évalué à 54.000 m3 par jour. En outre, la qualité aussi laisse à désirer. Ce qui pousse la plupart des populations à recourir à la consommation d'eau minérale, même si cette dernière peut dans certains cas ne pas répondre aux exigences sanitaires. Ainsi, Momar Ndao, le président de l'association des consommateurs du Sénégal, à la suite du choix porté sur l'entreprise française SUEZ au détriment de la SDE, pour la gestion de l'eau potable au Sénégal, soutient que ce choix est aux la fois impertinent et louche car la Société Nationale des Eaux du Sénégal répond largement à tous les critères d'exigence.


Mardi 19 Mars 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :