Ce que dit l’accord secret entre Cheikh Tidiane Gadio et la Justice américaine


Ce que dit l’accord secret entre Cheikh Tidiane Gadio et la Justice américaine
On comprend maintenant pourquoi le service de communication de Cheikh Tidiane Gadio s’est empressé d’envoyer un texte aux rédactions pour annoncer qu’il avait été « totalement blanchi » par la Justice américaine. La vérité est que l’ancien ministre des Affaires étrangères a passé un accord avec les procureurs, selon le système américain.
Comment ça ? Il a « acheté » l’abandon de ses charges en « donnant » son complice présumé, Patrick Ho, qui se trouve être un gros poisson.
À preuve, l’une des conditions de l’accord signé avec la Justice américaine était que Gadio fournisse - en guise de bonne foi et en attendant le procès - des informations concernant l’implication de Ho dans le système de corruption mis en place par l’entreprise chinoise CEFC dont il était l’intermédiaire. Ces négociations, ayant abouti à un accord d’abandon de poursuites, ont tiré en longueur.
C’est pourquoi d’ailleurs son dossier a été « détaché » de celui de Patrick Ho qui sera jugé en novembre prochain.
Là où l’ancien chef de la diplomatie sénégalaise n’avait même pas été formellement mis en examen. Les procureurs fédéraux ont reporté à... neuf reprises l’inculpation formelle de Gadio, qui allait conduire à son procès, arguant qu’ils travaillaient avec lui sur une « résolution ».
Mercredi 19 Septembre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :