Cas infectés au Covid-19 et communication sur les vrais chiffres : Le Dr Abdoulaye Bousso livre la stratégie adoptée...


Le Covid-19 présent au Sénégal avec une progression cadencée, préoccupe le pays comme partout dans le monde. D'ailleurs, nous nous approchons de la barre des 300 cas confirmés ce jour du dimanche, avec 280 cas positifs.

Au cœur de la risposte, plusieurs experts se donnent à fond dans la gestion de cette maladie hautement contagieuse. Parmi ceux-là, le directeur du Centre des Opérations d’Urgence Sanitaire (COUS) le Dr Abdoulaye Bousso. "Il faudrait savoir que, quand nous avons un événement de santé publique, le centre des opérations d'urgence peut être activé; ce qui a été naturellement fait par le ministère de la santé après avoir mesuré l'envergure de la crise sanitaire" fera-t-il savoir au cours de l'émission Grand Jury sur la Rfm, dont il était l’invité.

Du reste, l'expert en gestion des urgences et catastrophes sanitaires avancera qu'en matière de vrai chiffres concernant les malades, "il faut savoir qu'il est impossible de cacher les vrais chiffres aux sénégalais dans ce genre d'épidémie. On ne peut pas jouer avec l'opinion dans ce genre de situation". D'ailleurs, il informera que cela n'est pas la bonne stratégie car, la situation risquerait de vous exploser entre les mains.

Les chiffres qui sont donnés, selon lui, "sont exacts et aucun n'est caché", selon le Dr Bousso, ils correspondent au nombre de personnes testées et qui sont infimes par rapport à l’ensemble de la population.

Toutefois, pour le patron du COUS, "le plus important est de tourner autour des personnes infectées. C'est ça le principe et c'est ce que nous faisons. Donc, principalement, nous ciblons les contacts à haut risque et toute autre personne étant autour, les moyens de dépistage massif faisant défaut. 

Pour terminer, le Docteur Bousso d’affirmer que les stratégies déjà adoptées sont payantes et donnent des résultats probants pour la suite de la gestion de l'épidémie...
Dimanche 12 Avril 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :