Cap des biches / Centrale à gaz : « La politique d’émergence nécessite qu’on ait une capacité de production en électricité et une électricité à moindre coût... » (Pape Demba Bitèye, DG)

Le Sénégal va abriter l’une des plus grandes centrales à gaz de l’Afrique de l’Ouest. D’un coût global de 220 Milliards FCFA, sa livraison est prévue en 2023. Quelques mois après son lancement qui a eu lieu en 2021, le directeur général de la Senelec, accompagné de ses partenaires financiers et techniques, s’est rendu sur les lieux pour constater de visu l’état des travaux qui « avancent à pas de géant », selon Pape Demba Bitèye. « C’est un sentiment de satisfaction. Comme vous le voyez, les travaux ont démarré. Nous avions réussi le pari des négociations dans des délais très courts, le pari du développement du projet a été raccourci. Aujourd’hui on est là avec un projet qui est en chantier. Ceci grâce à une vision très claire du Président de la République Macky Sall », estime-t-il. Cette centrale à gaz est un des résultats des ambitions énergétiques et le dynamisme du fast track de l’État du Sénégal, selon toujours ce dernier. « On va faire des projets utiles pour les sénégalais, mais aussi on va les faire dans les délais. La politique d’émergence nécessite qu’on ait une capacité de production en électricité, mais aussi qu’on ait une électricité à moindre coût. Ce sont les objectifs du PSE qui est le cadre unique de référence économique et sociale du Sénégal. Alors ces 300 MWT vont augmenter notre capacité de production, notre capacité d’offre, baisser le coût de production ce qui aboutira in fine à un impact sur le tarif », ajoutera le DG de la Senelec, Pape Demba Bitèye. Ce projet qui se trouve au Cap des Biches, sera détenu à 85% par des privés nationaux et 15% par l’État du Sénégal.




Jeudi 3 Mars 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :