Cap Skirring : Dopé par le satisfecit que lui a décerné la tutelle, le directeur de l’AIBD annonce de nouveaux défis.


‘’Ce n’était pas gagné d’avance !’’ Là, sont en substance quelques propos du directeur général de l’Aéroport international Blaise Diagne (Aibd), Doudou Ka qui se réjouissait d’avoir pu relever le défi qu’il s’était lancé. Et ce, relativement à la réhabilitation de l’aéroport international de Cap Skirring dans un délai de deux mois et demi. Une satisfaction qu’il a pu avoir après la réalisation de l’ensemble des ouvrages, avec un gain de temps de 5 jours, sur les délais qui lui étaient répartis.


Doudou Ka qui a pris part à la journée de lancement de la saison touristique au Cap Skirring où l’aéroport local a été rouvert aux vols internationaux, a relevé que ‘’c’était un pari important’’. Quand on nous a transmis le dossier, le 2 septembre 2021, il fallait tout faire, alors qu’il n’y avait ni travaux, ni marché, pour respecter l’engagement du gouvernement du Sénégal d’accueillir le premier vol de Club Med de Transvia, le 5 décembre. Donc, nous avions exactement 75 jours pour réaliser ce défi’’. Des travaux qui ont été tous exécutés par son équipe en 70 jours.


Un respect du pari gagné qui lui a valu une satisfaction. ‘’C’est, pour moi, une fierté. Nous croyons au développement de notre pays. Nous croyons qu’on peut rivaliser avec les pays du monde dans tous les domaines. Nous allons le démontrer par la stratégie du président de la République de se positionner comme le premier hub aérien en 2025. Nous allons le démontrer en nous dotant d’infrastructures, d’équipements, de systèmes aéroportuaires, d’une école d’aviation civile des métiers d’aviation et de l’espace’’, a dit le Dg de l’Aibd.


Ce dernier qui a fait un point de presse, à la fin de la cérémonie officielle d’ouverture de la saison touristique, marquée par l’atterrissage sur le tarmac de l’Aéroport international de Cap Skirring, ce dimanche 5 décembre, d’un vol en provenance d’Europe avec, à son bord plus d’une centaine de passagers, est d’avis qu’il fallait être ambitieux pour réhabiliter cette plateforme. 

Il en veut pour preuve qu’il faut, pour cela, ‘’avoir une ambition, mais également construire un grand centre de maintenance aéronautique qui va positionner notre pays comme un pôle aéronautique, un pôle technologique’’. 

Cela, précise-t-il, est un défi que ses collaborateurs et lui ont. ‘’C’est un défi de génération qui est réel et qui est porté par le président de la République. Donc aujourd’hui, c’est un sentiment de satisfaction et de dire, qu’on peut le faire si on veut le faire. Donc, nous avons les moyens de réussir, notre ambition de positionner le Sénégal comme un pays développé.

Cap Skirring devait avoir son aéroport international. La démonstration a été faite aujourd’hui, quand l’aéroport est prêt, c’est tout de suite le développement du tourisme. D’où l’importance d’avoir un aéroport, une infrastructure de ce type aux standards internationaux, a confié M. Ka qui signale que ses collaborateurs et lui préparent la certification de ladite plateforme aéroportuaire.

‘’J’annonce que, très prochainement, nous allons entamer le processus de certification de cet aéroport. C’est un processus qui va permettre à notre aéroport (Cap Skirring) d’être également certifié’’, a-t-il précisé...
Lundi 6 Décembre 2021
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :