Candidature à la présidence de la FSF, Me Augustin Senghor laisse planer le doute : « Il me reste encore 15 mois… »


Élu en 2009 pour un mandat de 4 ans et réélu en 2013 puis en 2017, l’actuel président de la fédération Sénégalaise de football (Fsf), Me Augustin Senghor, va-t-il rempiler ? Interpellé sur la question, Me Senghor a répondu sans toutefois éclairer la lanterne du grand public. « Effectivement j’ai été élu en fin août 2017 pour un mandat de 4 ans, si ma mémoire est bonne, il reste encore 15 mois. Pendant cette période je serai tourné vers mon travail, ma mission et les engagements que j’avais souscrits déjà en 2017. Beaucoup a été fait, mais il en reste encore, il y a de grands chantiers… »

Après un peu plus de 10 ans passés à la présidence de la FSF, le maire de l’Ile de Gorée et président du club de football US Gorée, estime que : « Notre objectif aujourd’hui, ce n’est pas de savoir si on reste ou on part. Mais ce qui nous intéresse, c’est qu’au moment de partir on puisse léguer aux dirigeants qui vont venir des acquis qui leur permettront de maintenir les progrès qui sont en cours... »

Un quatrième mandat à la présidence de l’instance dirigeante du football Sénégalais semble être d’actualité puisque celle-ci n’a pas été explicitement écartée… « Ma candidature ce n’est pas ce qui compte, au jour d’aujourd’hui, je suis focus sur ma mission…Tout  n’a pas été toujours rose c’est normal aussi, parce que quand on est à la tête d’une méga fédération, l’une des plus importantes d’Afrique avec plus de 400 membres, tout ne peut pas surfer sur un fleuve tranquille. »

Au sortir de l’élection de 2017, Me Augustin Senghor avait finalement fini en tête avec 264 voix devant Mbaye Diouf Dia qui avait récolté pas moins de 151 voix.
Samedi 6 Juin 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :