Cancer : la Lisca se désole du manque de registre de tumeurs


Cancer : la Lisca se désole du manque de registre de tumeurs
C’est à Diourbel que la présidente de la Ligue sénégalaise contre le cancer, le docteur Fatma Gueunoune, a fustigé le fait qu’on “n’est même pas en mesure de dire avec exactitude que la prévalence du cancer a régressé au Sénégal, simplement parce qu’on n’a pas les chiffres exacts. Nous n’avons pas un registre de tumeurs. Il y a les données préliminaires du registre de tumeurs de 2010…En 2016, l’Institut du cancer avait initié un registre de tumeurs pour collecter les données des dix hôpitaux de Dakar. Et seules les données de 2010 avaient été collectées. Après, il y a eu un souci financier”, rappelle-t-elle, dans les colonnes de L’Observateur. Elle a, en outre, révélé qu’il faut environ 30 millions pour créer un registre, alors qu’au début, on parlait de 60 millions F Cfa. Pour Fatma Gueunoune“ il faut une volonté pour faire avancer les choses, et c’est très dommage parce qu’on peut facilement inscrire 30 millions dans le budget de la santé “.
Vendredi 12 Octobre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :