Campagne électorale : La guerre des affiches fait rage aussi à Dakar


 Quatrième jour au matin de la campagne électorale. En ce matin du Mercredi 6 Janvier, les états-majors des candidats sont au repos après des journées bien remplies. En effet Madické Niang, Idrissa Seck, Ousmane Sonko, Macky Sall et Issa Sall continuent leur tour du Sénégal. Avec fortes promesses, diatribes entre le pouvoir et ceux qui veulent s’en emparer, et même émotion de certains d’entre eux sur la situation de certaines régions, les candidats rivalisent.
À Dakar l’ambiance de campagne n’est pas encore à son effervescence. Les 3 derniers jours seront sans doute plus tendus. Mais pour le moment, la guerre des affiches elle, fait rage. Si le candidat de « Macky 2019 » était le plus en vue depuis le début de cette campagne, ses adversaires reprennent du poils de la bête. Tout au long du parcours de Yoff, Idrissa Seck « drague » les automobilistes.  Requinqué par des soutiens de taille et presque « revenu » à la vie après ses sorties polémiques, les affiches du leader de Rewmi prospèrent à Dakar.
Ousmane Sonko fait aussi son petit trou. Le nouveau venu de l’arène politique « s’affiche et s’exhibe ». Le PUR moins en vue expose son leader aussi. Le parti du Professeur Issa Sall a plutôt opté pour les tracts et petites affiches sur les murs.
Mais comme pour les soutiens aux candidats,  les affiches de Madické Niang, eux restent introuvables. L’ancien ministre des affaires étrangères ne semble pas prendre très au sérieux cette autre forme de communication.
En tout cas pour le moment, les candidats sourient au Sénégal à tout coin de rue. La guerre des affiches déterminera t-elle le vainqueur de cette Présidentielle ?
Mercredi 6 Février 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :