Campagne de tomate 2016/2017 dans le Delta et la vallée du fleuve Sénégal : La production passe de 28.000 à près de 53.000 tonnes en 2017


Campagne de tomate 2016/2017 dans le Delta et la vallée du fleuve Sénégal : La production passe de 28.000 à près de 53.000 tonnes en 2017
Le Directeur Général Adjoint de la Saed, Seyni Ndao, au nom du président Macky Sall et du Gouvernement, a vivement félicité les paysans du delta et de la vallée du fleuve Sénégal, qui ont réalisé cette année des performances significatives dans le cadre de la production de tomate industrielle. M. Ndao s’est réjoui ainsi de la hausse de la production, qui est passée de 28.000 en 2016 à 52.601 tonnes de tomate en 2017.
En présence du président du comité interprofessionnel de la filière tomate industrielle, Abdoulaye Dieng, il a tiré des enseignements de la campagne de tomate 2016/2017 dans la vallée. Il a ainsi mis en exergue la relance de la filière tomate, amorcée cette année avec un accroissement de la mise en valeur de près de 70%, qui témoigne de l’engagement des producteurs à relever les défis.
A cet effet, il a invité les producteurs à poursuivre le dialogue et la concertation qui leur ont toujours permis de résoudre leurs problèmes surtout salué la promptitude des responsables du comité interprofessionnel de la filière tomate, à trouver les solutions les plus adéquates à leurs problèmes, à travers le dialogue et la concertation. Ce qui leur a toujours permis d’améliorer les performances techniques et économiques de leurs exploitations agricoles.
 Au cours de cette rencontre, le président de la filière tomate industrielle. Abdoulaye Dieng, a précisé que pour cette présente campagne, la Socas a déjà enlevé 21.400 tonnes sur un objectif de 30.000 tonnes, la société Takamoul a acheté 14.649 tonnes sur un engagement contractuel de 25.000 tonnes, au moment où Agroline a enlevé 16.552 tonnes sur un engagement contractuel de 25.000 tonnes.
Abdoulaye Dieng, a aussi annoncé que toutes les dispositions ont été prise a temps par les parties prenantes (ministère du commerce pour le protocole, le ministère de l’agriculture pour les engrais et les banques pour les financements) pour permettre aux organisations paysannes d’aller en campagne sans problème.
 Cette rencontre bilan, était également une occasion pour les producteurs de tomate du delta et de la vallée du fleuve Sénégal soulevé quelques difficultés, relatives notamment au retard de la mise en place de l’urée, aux contraintes phytosanitaires (bactériose et acariens), au retard de paiement des industriels. Ces problèmes phytosanitaires, a-t-il poursuivi, ont été surtout notés chez les producteurs qui ont repiqué tardivement. Dans ce même ordre d’idées, M Dieng a encore exhorté ses collègues producteurs de tomate à se conformer davantage aux recommandations techniques et aux conseils qui leur sont prodigués par les techniciens et en particulier, le respect du calendrier cultural et l’application des bonnes pratiques agricoles.
Mercredi 2 Août 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :