Campagne agricole à Kolda : mécanisation, commercialisation et satisfecit des producteurs…


 Au fouladou l’agriculture est de plus en plus mécanisée ces dernières années rehaussant fortement les rendements dans le monde rural accompagnée d’une forte réduction de la pauvreté. Mais ces deux dernières années restent les plus marquée par cette mécanisation entrevue par une bonne commercialisation agricole et un satisfecit des producteurs. Nous avons mené une enquête auprès des acteurs du domaine pour voir plus de détails. Et celles-ci révèlent qu’il y a eu 18 unités de motoculteurs, 14 tracteurs pour les travaux champêtres cette année. Mais également, récemment 7 batteuses d’arachides ont été mises à la disposition des producteurs. Il faut rappeler aussi que le secteur privé s’active dans la vente de matériel en cours et post-récolte. 

 Brahim Mamadou Ba directeur du développement agricole de kolda estime que la mécanisation a joué un rôle prépondérant pour les bons rendements de cette année. A ce titre, il précise en ces termes « la mécanisation est le matériel agricole appuyé aux producteurs pour augmenter leurs emblavures afin d’augmenter leurs productions et alléger leurs travaux. Pour la présente campagne, nous avions reçu 18 unités de motoculteurs au début de l’hivernage pour les vallées où les tracteurs ne pouvaient pas accéder. Nous avons en dehors de ceux-là il y a 14 tracteurs qui ont été distribués dans la région sans compter le matériel post-récolte. Si on prend par exemple le riz avec la mécanisation, nous avons pu emblaver 150 mille hectares. Les programmes et projets de la région ont aussi participé… » 

Revenant sur la mécanisation, il précise « pour le matériel post-récolte nous avons reçu récemment 7 batteuses à arachide qui sont en utilisation actuellement. Ces batteuses vont considérablement augmenter les rendements dans la région. Cette année nous avons noté un engouement inestimable pour l’agriculture chez les producteurs. Et l’organisation des producteurs en coopératives demeure une alternative pour de nouvelles orientations pour formaliser le secteur afin de booster le développement. » 

Moussa Mballo de Conadji Mally commune de Saré coly Salé « nous sommes satisfait de la campagne agricole en cours car nous avons reçu les intrants à temps. Et l’utilisation des machines dans la chaine comme l’abattage cela nous évite les pertes et réduit la fatigue. J’ai cultivé de l’arachide et j’espère avoir de très bons rendements. Nous sommes satisfaits du nouveau prix de l’arachide. Nous remercions le président Macky Sall et le ministre de l’agriculture Moussa Baldé au passage » 

Selon le DRDR en ces termes « la commercialisation de l’arachide à kolda va à son rythme car ayant un cycle pluviométrique plus ou moins long. Et les spéculations cultivées ici sont à cycle plus ou moins long aussi.  C’est pourquoi les producteurs sont en plein battage et conditionnement de l’arachide sur le terrain. C’est pourquoi sur le marché c’est une quantité infime qui a été collectée. Ce qui fait que la dernière fois, on était à 82 tonnes collectées. Peut-être d’ici la fin ou mi-janvier on va atteindre notre vitesse de croisière… » 

Au centre de réception intermédiaire5cri° de la SONACOS de Kolda toutes les dispositions ont été prises pour un bon déroulement de la campagne de commercialisation. D'ailleurs, les premiers camions ont été réceptionnés d'après notre source.

Dans tout le monde rural les visages radieux des paysans en disent long sur la politique agricole menée dans la transparence par le ministère de l’agriculture et de l’équipement rural. Et ce en passant de Bignarabé(MYF) à Guiro Yoro Bocar(kolda) et Saré coly Salé (vélingara) le discours des producteurs est le même à savoir la satisfaction… 



Samedi 19 Décembre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :