Campagne agricole : Moussa Baldé tire un bilan satisfaisant et se projette déjà vers la prochaine campagne…


Avec la pandémie du covid-19, des menaces pèsent forcement sur le bon déroulement de la prochaine campagne agricole. C’est pourquoi, le ministre de l’agriculture Moussa Baldé tient à rassurer les acteurs du secteur. Pour éviter des surprises désagréables, des mesures ont ainsi été prises pour avoir au moins les mêmes performances que la campagne agricole précédente (2019/20) qui a connu une production record en céréales avec 2,7 millions de tonnes toutes spéculations confondues.

 

Moussa Baldé (MAER) revenant sur les péripéties de la précédente campagne précise : « malgré un début d’hivernage tumultueux pour le nouveau ministre de l’agriculture que j’étais, nous pouvons dire que les objectifs de production pour la campagne agricole 2019/20 ont été atteints. La production de 2,7 millions de tonnes en dit long sur la réussite de la spéculation céréalière. Ainsi, nous avons produit 807.044 tonnes de mil, plus d’un million de tonnes de riz et plus de 500 mille tonnes de maïs entre autres. Ces chiffres traduisent une certaine stabilisation des productions, malgré une faible baisse pour le mil et le sorgho avec une hausse considérable pour le maïs ».

 

Selon lui, en ce qui concerne les cultures de rente, notamment celle de l’arachide, « nous avons atteint des productions de plus d’un million 400 mille tonnes relativement stables  afin de finaliser notre programme pour cet hivernage ». Même s’il faut, selon lui, « reconnaitre que le secteur agricole est confronté à un double défi à savoir le confinement et la priorité d’alimenter le marché sans rupture ».

 

Il estime que la validation de la campagne agricole a eu lieu en conseil des ministres et « nous avons entamé le processus de mise en place des intrants. Nous espérons qu’avec le grand bol d’oxygène que s’offre la planète avec le confinement de la moitié de l’humanité nous aurons une pluviométrie abondante », avance-t-il.

 

Dans cet élan de rendre l’agriculture plus performante, le ministère de l’agriculture compte axer sa production sur les cultures vivrières pour le programme agricole  

(2020/21) pour atteindre le cap d’un million et demi de tonnes de riz paddy et hisser la production de céréales à plus de 3 millions de tonnes...

Vendredi 24 Avril 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :