Campagne agricole / Abdoulaye Harouna Ka, président de la confédération paysanne du Sénégal : « La mise en place des semences, intrants et matériel agricole léger est effective à Kolda, mais notre problème réside dans la distribution du matériel lour


« La mise en place des semences, des intrants et du matériel agricole léger est effective, mais notre problème réside dans la distribution du matériel lourd pour défaut  d’accessoires. Nous sommes venus à Kolda en mission de suivi sur le terrain pour voir si les producteurs à la base ont reçu les semences, intrants et matériel agricole. Ainsi, nous sommes partis à Thiétty, à Saré Bidji où nous avons discuté avec les paysans. Aujourd’hui, on peut dire que l’arachide est distribuée presque à hauteur de 88% pour  les 6.400 tonnes », déclare Abdoulaye Harouna Ka lors de la mission de suivi conjointe entre ministère de l’agriculture et les organisations paysannes.

Hamady Diallo, chef de la division restauration et amélioration de la fertilité des sols à la direction de l’agriculture d'ajouter : « nous sommes là pour effectuer un suivi de la campagne agricole sur le terrain. En ce sens, nous avons visité des points de collecte en nous informant sur la situation et voir si la vente est satisfaisante sur le terrain. La mission nous a permis de constater si les semences, intrants et matériel agricole sont arrivés à la base. Cette visite nous a permis de voir que la mise en place continue à s’effectuer sur le terrain ».

Abdoulaye Harouna Ka de préciser : « le problème le plus récurrent  demeure le matériel agricole lourd à savoir les tracteurs. Nous ne pouvons pas comprendre que l’État dépense de l’argent pour acheter du matériel et qu’au finish ce matériel soit livré avec des erreurs. Actuellement à Kolda, pour une demande de 22 tracteurs, 14 sont disponibles dont les 6 ont un défaut d’accessoires. C’est cette situation qui ne permet pas de les distribuer aux producteurs. Je pense que l’État doit revoir cette affaire et changer  d’opérateur pour les tracteurs car ceux-ci ne sont pas opérationnels à l’heure actuelle », se désole-t-il.

El Hadj Denis Corréa, représentant des semenciers : « nous saluons cette mission qui a pensé faire le suivi de la campagne agricole pendant l’hivernage et non à la fin de la saison des pluies. Aujourd’hui, nous sommes environ à 88% de distribution des semences. Et pour la première fois, le fait de mener une mission conjointe entre le ministère de l’agriculture et les organisations paysannes, nous permet d’être plus efficaces et de corriger les éventuelles erreurs. Nous avons vu que beaucoup de cultivateurs ont semé et la pluviométrie se porte bien. L’État a fait d’énormes efforts dans la subvention des semences, des intrants et du matériel agricole pour les paysans. C’est pourquoi, je ne comprends pas comment un concessionnaire peut livrer des tracteurs avec des manquements… » fustige t-il.
Jeudi 11 Juillet 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :