CULTURE : Concours international du prix « Mélina Mercouri UNESCO Grèce », Mamadou Diop parmi les finalistes.


Mamadou Diop, le directeur du Laboratoire de valorisation et de vulgarisation du patrimoine naturel et culturel du Sénégal, figure parmi les finalistes du "Concours international Mélina Mercouri UNESCO Grèce", pour la sauvegarde et la gestion des paysages culturels de l’édition 2021.

Ce prix international culturel a été créé en 1995 pour récompenser des exemples exceptionnels d’actions de sauvegarde et de mise en valeur des paysages culturels du monde, qui sont une catégorie à part entière du patrimoine mondial.

D’ailleurs, selon les propos du nommé Mamadou Diop, lors d’un interview avec l’agence de presse sénégalaise, il soutient qu’un bien culturel ou naturel peut être un site, un monument, une ville où une commune, mais s’il a une valeur exceptionnelle d’héritage commun de l’humanité, il devient un patrimoine mondial de l’humanité.

Dans cette optique, il invite l’ensemble des acteurs culturels à continuer à sensibiliser les populations, mais aussi, à faire des visites de découverte sur les différents sites du pays afin d’amener les Sénégalais à s’impliquer davantage dans la valorisation et la sauvegarde de notre patrimoine culturel.

Aujourd’hui, cinquante-deux sites déclarés patrimoine mondial dans le monde sont en péril et risquent de disparaître. Ainsi pour éviter cela, Mamadou Diop estime que l’État doit s’engager à régler les problèmes liés aux conflits, à l’urbanisation galopante, aux changements climatiques qui sont les principales sources de détérioration du patrimoine et à l’accès difficile à ces sites pour assurer sa sauvegarde et sa valorisation. D’ailleurs, le finaliste du concours a prévu d’effectuer, samedi, une visite de quelques sites du patrimoine naturel et culturel du pays,  notamment le Parc national du Delta du Saloum.

Pour rappel, cette distinction est attribuée tous les deux ans à un lauréat, et le dernier prix a été décerné en 2019 à l’occasion de la 40e session de la conférence générale de l’UNESCO. Il est généreusement soutenu par le gouvernement grec d’où le nom de Mélina Mercouri, ancienne ministre de la Culture de Grèce et fervente partisane de la conservation intégrée. 
Samedi 11 Septembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :