CRD sur la reprise des cours : Le MEN Mamadou Talla, satisfait des dispositions prises à Kolda.


Suite à la date avortée de la reprise du 02 juin passé liée à la covid-19, la prochaine date retenue a fait l’objet d’un crd spécial sur la reprise du 25 juin 2020. Et ce comité régional de développement (crd) s’est tenu ce dimanche 21 juin pour s’enquérir de la situation actuelle scolaire dans la région. 

Au cours du crd, le maître-mot a été  « sauver l’année scolaire » sur les lèvres des participants. La situation fait qu’il faut vivre avec le virus comme l’ont recommandé les autorités administratives, en respectant les mesures barrières. Il faut noter que les autorités administratives et locales se sont engagées et mobilisées pour que cette nouvelle date soit un succès.

Le ministre de l’éducation nationale Mamadou Talla de se féliciter de cette rencontre avec les acteurs en vue de la prochaine reprise : « je suis rassuré en voyant le dispositif de la salle de réunion. Nous sommes ici pour faire le point pour voir s’il manque du matériel et s’il y a des choses sur le plan pédagogique à revoir. Pour nous l’année est déjà sauvée c’est uniquement la reprise qu’il faut gérer. Le Sénégal ne doit pas baisser les bras nous préférons que nos enfants soient à l’école et non dans la rue. Ces enfants doivent passer leurs examens, obtenir leurs diplômes et passer en classe supérieure. Il faut que dès le 22 juin, la vie scolaire reprenne avec les mesures barrières. Les écoles sont appuyées en matériel pour contrer la covid-19. »

Occasion saisie par l’inspecteur d’académie Mamadou Goudiaby, de faire l’état des lieux lors de son exposé. « Dans ce cadre de la reprise il faudra délocaliser certaines écoles qui sont sous abris provisoires ou inondés. D’ailleurs des sites de remplacement ont été trouvés par les ief. Il s’agit de 14 écoles en abris provisoires à Médina Yoro Foula, 5 collèges à Kolda entièrement en abris provisoires. Cependant, la situation n’est pas alarmante vu les statistiques. Pour ce qui est du dispositif sanitaire, les dispositions ont été prises pour un bon redémarrage des cours. Nous disposons de 175 mille masques, 747 lavoirs de mains, 735 thermo flashs entre autres ».

Pour le respect des mesures barrières l’eau demeure l’élément fondamental dans la lutte contre la covid-19 et surtout en milieu scolaire. Cependant, le plus grand problème demeure l’hivernage avec les abris provisoires, les inondations et le difficile accès des zones pour effectuer les enseignements-apprentissages. A ce titre, l’IA M Goudiaby a donné toutes les assurances en ces termes : « le pourcentage de ces cas-là est très faible et ne pourrait impacter trop sur les enseignements apprentissages. Il faut être souple le  contexte particulier car la rigidité peut nuire à l’environnement. C’est un problème qu’il faut gérer localement ».

Le ministre a visité dans la matinée, l’école primaire Moussa Camara dont il s’est félicité l’état de la structure. La date retenue pour les examens de l’entrée en sixième est le 20 août, le BFEM le 14 septembre et le BAC, le 02 septembre...
Dimanche 21 Juin 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :