COVID-19 / Donald Trump rompt avec l’OMS et suspend l’entrée aux États-Unis de certains ressortissants chinois.

Lors de sa traditionnelle conférence de presse, ce vendredi, le président américain a successivement annoncé la fin de la relation entre les États-Unis et l’OMS, et la suspension de l’entrée sur le territoire de ressortissants chinois présentant un « risque » potentiel pour la sécurité du pays. Donald Trump a par ailleurs indiqué que l’élimination des exemptions accordées à Hong Kong avait commencé.


Le président américain Donald Trump  a annoncé ce vendredi 29 mai mettre fin à la relation entre son pays et l’OMS, qu’il accuse depuis le début de la pandémie de coronavirus de se montrer trop indulgente avec la Chine.

 

« Parce qu’ils ont échoué à faire les réformes nécessaires et requises, nous allons mettre fin aujourd’hui à notre relation avec l’Organisation mondiale de la Santé et rediriger ces fonds vers d’autres besoins de santé publique urgents et mondiaux qui le méritent », a déclaré Trump devant la presse.

 

Un « risque » potentiel pour la sécurité des États-Unis

 

Par ailleurs, le président américain a annoncé que les États-Unis suspendaient l’entrée sur leur territoire de ressortissants chinois présentant un “risque” potentiel pour la sécurité des États-Unis.

 

“Nous suspendons aujourd’hui l’entrée de certains ressortissants de la Chine que nous avons identifiés comme potentiels risques à la sécurité”, a annoncé Trump lors d’une allocution sur la Chine et Hong Kong.

 

Il a notamment pointé du doigt “les étudiants chinois”. Affichant sa volonté de mieux sécuriser “la recherche universitaire vitale pour le pays”, Trump est cependant resté évasif sur la portée exacte de cette décision et sur le nombre d’étudiants qui pourraient être concernés.

 

La fin des exemptions accordées à Hong Kong

 

Les États-Unis vont débuter le processus de suppression des exemptions commerciales dont bénéficiait Hong Kong, a enfin indiqué Donald Trump ce vendredi.

 

“Hong Kong n’est plus suffisamment autonome pour justifier le traitement spécial que nous réservions au territoire depuis la rétrocession”, a dit le président américain.

Par conséquent “je demande à mon administration de lancer le processus de fin des exemptions qui permettaient à Hong Kong d’avoir un traitement différent et spécial. Cela affectera la totalité des accords avec Hong Kong, de notre traité d’extradition au contrôle des exportations des technologies à double usage et plus, avec peu d’exceptions”, a précisé Donald Trump.

 

Le président a ajouté que le comportement de la Chine vis-à-vis de Hong Kong était “une tragédie” pour le monde. Pékin “n’a pas tenu sa parole donnée au monde d’assurer l’autonomie de Hong Kong”, a-t-il déclaré.

“C’est une tragédie pour le peuple de Hong Kong, pour la Chine, et pour le monde entier”, a-t-il conclu.

Vendredi 29 Mai 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :