CONTRIBUTION : « Papa, c'est quoi un Gendarme (rires) » ?


Que les personnels de la Gendarmerie veuillent bien excuser ce qu’il peut y avoir d’inopportun dans cette forme de contribution. Mais pour tenter de répondre à la question : ''C'est quoi un Gendarme'', que j'ai emprunté l'image ci-dessous, pour mieux illustrer ma réponse. L'objectif va dans le sens de montrer que l’exercice de ce métier n’est pas facile. 
L’image montre un Gendarme cité à comparaître devant une juridiction, suite à une plainte déposée par son épouse sur ses absences répétées au foyer. Interpellé par le magistrat sur les faits reprochés, ce serviteur de la république se limite à la réplique suivante : « Je suis Gendarme ». 
La lecture qu’il faut avoir de sa réponse, signifie : « Le devoir républicain me recommande, de servir la patrie d’abord, avant de répondre de mes obligations conjugales. Même si dans l’accomplissement de ma mission, je cours parfois le risque d’être amputé des deux membres supérieurs, à l’image de ce militaire qui a reçu des mains du Chef de l’Etat, une haute distinction à l’occasion de la journée des Forces Armées qui s’est déroulée le 10 novembre dernier au camp Dial DIOP» . 
En tout état de cause, cette juridiction n’aura d’autre alternative que de prononcer un non-lieu des fins de poursuite et le classement sans suite de cette plainte. Au motif que l’explication fournie par ce pauvre serviteur de la patrie suffit pour assurer sa défense. 
En effet, il existe au regard de notre législation, que des situations où un fait normalement puni par la loi pénale, doit être considéré comme objectivement légitime parce qu’il apparaît comme l’exercice d’un droit.
Voire comme l’accomplissement d’un devoir. Aussi l’acte qui présente toutes les apparences d’une infraction punissable, tels les faits reprochés à cet agent soucieux de son devoir professionnel d’abord avant de s’occuper de ses obligations conjugales, cesse d’en être une (infraction), en raison des circonstances dans lesquelles, il a été commis. Notre législateur qualifie de telles circonstances comme des « Faits justificatifs ». Ils se distinguent des autres causes d’impunité en raison de leur caractère objectif qui supprime jusqu’au caractère délictueux de l’acte commis. 
En d’autres termes, le prévenu voudrait expliquer au tribunal que les besoins du service tels que la garde (une sur deux), le piquet, la permanence, le service de semaine, quartier consigné, alerte sur roue ou ‘’Gaïndé’’, mission sur l’étendue du territoire ou à l’étranger. En somme il faut dire la sécurité des personnes et des biens. Peu importe la durée de la mission, sont des obligations professionnelles de nature à éloigner souvent le Gendarme de son foyer. Surtout quand il loge en dehors du cantonnement où il est régulièrement employé. A titre d’exemple : Cité Gendarmerie de Keur Massar, Guédiawaye, COMICO Mbambilor etc. Aussi, un bon Gendarme doit toujours être animé de la  règle de vie  suivante : « Servir la patrie d’abord, le foyer après ». 
D'ailleurs au temps jadis en tant qu’ancien gendarme, les épouses de gendarmes, nos sublimes compagnes des jours sombres et des jours de gloire, qui nous ont toujours accompagnés dans cette épreuve, n'ont jamais porté plainte pour des motifs de cette nature. Parce qu'ayant été préparées pour ces cas de figure. J'allais dire sensibilisées sur le fait a notion de principe, que c'est la gendarmerie qui en fait, représentait  non seulement l'épouse de premier rang (AWO), mais qu'elle était prioritaire sur tout. Il était courant d'entendre ces honorables dames, pour donner réponse à des interrogations de membres de la famille, suite une absence prolongée dire : « Na indy bakane rek ». Signifie, pourvu qu’il (l’époux) regagne le foyer vivant seulement. 
Le Gendarme doit, sur une intervention donner un premier degré de qualification des faits et prendre une décision dans l'instant. Alors qu'il faudra plusieurs mois à un magistrat pour en prendre une sur cette même affaire. 
- Le Gendarme doit pouvoir effectuer si besoin les 35 H en deux jours et continuer le reste de sa semaine comme si de rien n'était, en prenant soin de ne pas prendre de retard dans ses dossiers. 
C’est en raison des innombrables missions de ce singulier personnage au profit de la nation, que la Gendarmerie sénégalaise inspire aux autorités et aux populations, un modèle de professionnalisme, de sacrifice, de loyauté et d’esprit républicain.  
                                                   
Honneur - Patrie. 
Enseignements à tirer : « N’est pas Gendarme qui veut ».  

                         El Hadj Papa Cissé GUEYE 
Adjudant Major Gendarmerie en retraite 
Chevalier dans l’ordre du Lion 
Médaillé Militaire du Sénégal 
Officier dans l’ordre du Mérite 
Médaille d'honneur Gendarmerie 
Médaillé d’Honneur ONU 
Dimanche 11 Novembre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :