CHEIKH GUÈYE À TOUBA : " Pour Khalifa Sall, toutes les portes sont fermées... Ce qui reste c'est la rue! '


Khalifa Sall, ou plutôt la délégation qu'il a désignée, s'est rendue dimanche à Touba pour les besoins du Magal de Serigne Abdou Khadre. Le maire de Dieuppeul-Derklé que Dakaractu a accroché chez Cheikh Bass Abdou Khadre, a regretté l'absence de son leader à pareil endroit et à pareil événement. ''Chaque année, Khalifa Sall lui-même dirigeait la délégation de la ville de Dakar. Aujourd'hui qu'il est derrière les barreaux, il nous a donné des instructions fermes pour venir comme à l'accoutumée nous ressourcer et surtout faire allégeance à cet illustre personnalité qu'est Serigne Abdou Khadre Mbacké. Khalifa Sall fait partie de la famille. Il a l'ambition de servir Serigne Touba. C'est pourquoi tout ce qui se passe à Touba comme dans les autres communautés musulmanes ou même religieuses, il envisage d'y participer en envoyant une délégation. '' Invité à décliner le nouveau pan du combat pour libérer Khalifa Sall, Cheikh Guèye ( qui parle à moins de trois mètres de Mor Ngom et de Mahmoud Saleh) n'y est pas allé avec le dos de la cuillère. Pour lui, le maire de Dakar n'échappe pas à son destin. '' Il n'y a pas regret pour nous, parce que nous pensons que c'est le chemin du destin. C'était la destinée de Khalifa Sall. Aujourd'hui, en nous, il y a Khalifa Sall. Il est dans les cœurs, dans les maisons, dans les campagnes, dans les lieux religieux, dans les lieux de rassemblement, dans les esprits. Le combat de Khalifa Sall dépasse les contingences partisanes et interpelle toutes les consciences. '' Toutefois, annonce-t-il, lui et ses camarades ne ménageront aucun effort pour atteindre les objectifs. Ainsi des manifestations populaires ne sont guère à écarter. '' Ce qu'il y a à faire c'est de poursuivre et d'augmenter la tonalité. Nous avons avec les différents avocats emprunté les différentes voies sur le plan juridique, mais hélas, toutes les portes sont fermées à ce niveau là. Il s'agira de réfléchir sur les voies et moyens pour faire sortir Khalifa Sall. Lorsque dans une République, les juridictions qui devraient être à égale distance pour arbitrer ne le sont pas, ce qui reste c'est la rue. '' Il en appellera à la solidarité des uns et des autres pour '' que justice soit rendue à Khalifa. '' Il rendra un vibrant hommage à Serigne Abdou Khadre Mbacké dont le magal est observé ce dimanche.
Dimanche 24 Septembre 2017




Dans la même rubrique :