CHEIKH BASS TIRE AU CLAIR CERTAINS POINTS : « Le Khalife n'a jamais émis un ndigël allant dans le sens d'autoriser la vente l'eau à Touba... L'État n'en a pas encore manifesté la volonté »


Des mises au point de Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre... Le porte-parole du Khalife Général des Mourides a saisi l'occasion du comité régional de développement préparatoire au Grand Magal de Touba pour tirer au clair certains points. 
Le premier est relatif à la vente de l'eau dans la cité religieuse. Assis aux côtés de Gouverneur de région et sous le regard intéressé de plusieurs chefs religieux, Serigne Bassirou Mbacké a coupé court aux rumeurs qui assuraient que l'État du Sénégal, en connivence, avec des gros bonnets, se préparait à vendre l'eau à Touba. D'un ton clair et avec un message précis, il dira en substance ceci : '' Beaucoup de gens viennent me demander si le Khalife Général a donné des directives allant dans ce sens. Je signale que le Khalife n'a jamais fait état de cette volonté de laisser vendre l'eau à Touba. Il ne fera jamais ce que ces prédécesseurs se sont abstenus de faire. Ce qu'il m'a plutôt fait savoir c'est que la priorité est d'aider les populations à se départir du calvaire des inondations et celui du manque d'eau potable. ''

Concernant aussi l'attitude officielle de l'État sur cette question,  Serigne Bassirou Mbacké fait une précision additionnelle. '' Jusqu'à ce jour, il n'a nullement été officiellement retenu par l'État du Sénégal de faire payer l'eau ici à Touba. Il n' y a que rumeurs et je n'ai pas pour habitude de répondre aux rumeurs. ''

Relativement au manque d'eau noté surtout en période de Magal, le porte-parole du Khalife rappelle avoir été convoyé auprès du Chef de l'État pour discuter de la question. Au sortir de cette entrevue, son hôte lui avait donné l'assurance  de faire construire de nouveaux forages, entre 3 et 4 unités. '' Trois vont démarrer '', assurera-t-il. 

Pour ce qui concerne le volet assainissement, Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre rappelle la volonté toujours  affichée et bien avant l'hivernage du Khalife, de prendre les devants. Il annonce ainsi, la mise en place de deux programmes dont l'un démarre demain au quartier Ndamatou. '' Tout le monde sait qu'il existe de réels problèmes d'assainissement dans la cité tout comme dans le domaine de l'électrification.  '' L'autre plan est financé par l'État à hauteur de 33 milliards et va concerner les fosses septiques.

Il précisera, par rapport au magal de Touba, que l'événement est loin de faire dégringoler une économie puisqu'elle génère des milliards de francs. '' Rien que l'année dernière, plus de  250 milliards ont été enregistrés comme retombées financières pour le Sénégal '' dira-t-il, non sans rappeler que l'événement, qui représente la véritable fête de l'indépendance du Sénégal, draine pas moins de 5 millions de personnes.
Jeudi 6 Septembre 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :