CHEIKH BAKHOUM : « Au Rwanda, l'État n'achète plus les véhicules de l'administration... Cette rationalisation va d'abord toucher ministres et directeurs... Sous Macky, beaucoup de lignes de téléphone ont été coupées »


En affirmant que son régime a dépensé depuis 2012 la somme de  307 milliards dans l'achat de véhicules, soit plus de 43 milliards par an, le Président Macky Sall a fait preuve de courage, selon le directeur de l'ADIE. Cheikh Bakhoum, dans le Grand Jury de ce dimanche, a en effet, tenu à se féliciter de la décision d'informer juste et vrai les Sénégalais en donnant des chiffres réels tout en reconnaissant qu'ils sont  excessifs. "C'est une somme exorbitante! Le Président a lancé l'idée que cela ne suive plus une ligne budgétaire. Cela évitera la maintenance qui ne sera plus à la charge de l'État. Au Rwanda, l'État n'achète plus les véhicules pour l'administration (...)''

Cheikh Bakhoum de signaler, en passant, que le mal date de bien avant la dernière alternance. ''Depuis 1960 l'État achète pour l'administration. C'est un acquis et c'est très difficile de toucher aux acquis. Force est de reconnaître, toutefois, qu'on a eu quatre régimes qui ont fonctionné de la sorte. C'est fort qu'on soit un gouvernement qui travaille à rationaliser ses dépenses. En faisant ce choix, on franchira un grand pas. Cette rationalisation va toucher d'abord les ministres, les directeurs que nous sommes. C'est une grande réforme... Quand on dépense autant pour le parc automobile de l'État, il est normal de s'arrêter.''

Cheikh Bakhoum de préciser que la logique répugne que de telles dépenses soient effectuées, alors que dans des localités comme '' Koumpentoum, Koussanar et Fatick '', les populations attendent un relèvement du niveau de leur vie.

Dans la perspective de prouver que le régime Sall s'est toujours efforcé de baisser ses dépenses de fonctionnement, le directeur de l'ADIE  parlera de la décision qui a été prise de supprimer certaines lignes téléphoniques qui ne se justifiaient pas réellement. "Dès 2012, beaucoup de lignes ont été coupées. Le Président a instruit son gouvernement à travers son Premier ministre, de mettre en place un comité chargé de travailler sur ces lignes avec l'objectif de réduire ses dépenses de plus de 11 milliards.'' Il précisera que 18 milliards  341 millions ont été économisés en 2014 et plus de 745 millions en 2018 par rapport à la téléphonie et l'internet de l'administration.
Dimanche 11 Août 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :