CAN U17 / Fraude sur l’âge : Le président Ahmad Ahmad pas totalement satisfait


Achevée dimanche par le sacre du Cameroun en finale face à la Guinée (0-0, 5-3 tab), la CAN des moins de 17 ans a été marquée par plusieurs polémiques concernant de possibles fraudes sur l’âge : le Maroc a accusé le Cameroun après sa défaite en phase de groupes, puis le Sénégal et le Nigéria ont déposé une réserve concernant deux joueurs de la Guinée, mais ce recours a été rejeté par la confédération africaine de football (Caf) 


Malgré ces multiples affaires, le président de l’instance panafricaine, Ahmad Ahmad, a dressé un bilan plutôt positif de la compétition, même si le Malgache reconnaît qu’il y a encore beaucoup de boulot. 

« On essaie de limiter et de combattre les fraudes sur l’âge, et ça va dans le bon sens, je ne dis pas qu’on est satisfait à 100%, mais il y a une grande amélioration. On a pu voir que seuls ceux qui ont passé l’IRM ont pu jouer cette compétition », a déclaré le président de la Caf. 

En référence au « test du poignet » qui a permis de démasquer 6 « tricheurs », tous exclus, avant le coup d’envoi de la compétition. Malheureusement, ce test n’est pas infaillible à 100% et toutes ces affaires ne sont sans doute pas terminées puisque les Sénégalais ont prévu de saisir le Tribunal arbitral du sport (Tas). 

APS
Mardi 30 Avril 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :