CAN 2022 : avec la pire attaque des équipes qualifiées en huitième, les Lions peinent à faire feu à Bafoussam


L'une des curiosités de la Coupe d'Afrique de football qui se déroule au Cameroun, c'est la panne sèche de la sélection nationale Sénégalaise qui, au sortir de la phase de groupes, après trois rencontres disputées dans le groupe B, n'a inscrit qu'un seul but. Aliou Cissé, le sélectionneur national et ses Lions n'y arrivent plus ! Le penalty de Sadio Mané face au Zimbabwe, seule réalisation de l'équipe, montre à suffisance que le spectacle n'est pas encore au rendez-vous.
En dépit de leur qualification en huitième de finale, avec en prime la première place du groupe B, les Sénégalais présentent un bilan famélique en terme de buts marqués ; un miraculeux pénalty obtenu et transformé in extremis contre le Zimbabwe (1-0.) Une seule fois, les Lions de la Téranga auront réussi à faire trembler les filets du stade haut percé de Bafoussam. Ce qui fait du Sénégal le nouveau détenteur d'un record pas du tout reluisant de la première équipe à finir en tête de sa poule avec un seul but à son actif, à l'issue de la première phase de la CAN.
Pourtant, sur le papier, l'effectif Sénégalais fait rêver tous les entraîneurs qui rêveraient d'avoir à leur disposition une telle puissance offensive. Avec Sadio Mané en tête de gondole, les Lions qui comptent parmi leurs rangs des attaquants de la trempe de Boulaye Dia, Diao Keïta Baldé, Habib Diallo ou encore Famara Diédhiou et Mame Baba Thiam, ont rarement été aussi inefficaces dans la finition. Un manque de réalisme inquiétant doublé d'une maladresse déconcertante qui sont parfaitement illustrés à travers cette inefficacité qui plombe la CAN sénégalaise.  
Pour l'instant, en attendant les dernières sorties de l'Égypte et de la Guinée équatoriale qui ont tous deux un but marqué à leur compteur après deux journées, le Sénégal a la plus mauvaise attaque de ce championnat d'Afrique. Insuffisant pour ébranler la sérénité du coach Aliou Cissé qui est sûr que ces joueurs vont retrouver leur efficacité devant le but. « Je ne m'inquiète pas, nos garçons vont revenir à leur niveau », avait-il lancé en conférence de presse d'après-match contre le Malawi.
Mercredi 19 Janvier 2022
Dakaractu




Dans la même rubrique :