CAMBRIOLAGE DANS UN APPARTEMENT AU PLATEAU : Deux ex-taulards poignardent une domestique et emportent des bijoux en or et en diamant

S. Guissé et F. Cissé sont retournés en prison, 15 jours après avoir été élargis. Ils ont été appréhendés par les limiers de la Sûreté urbaine, alors qu’ils venaient de poignarder une domestique et de vider une boite à bijoux dans un appartement sis au centre-ville.


Sur leur trente-et-un, ils se sont rendus, le 11 avril dernier, dans l’appartement d’un couple libanais, en plein centre-ville. Pour franchir l’obstacle des vigiles de l’immeuble, ils ont prétexté un rendez-vous avec un occupant. Une fois devant la porte de l’appartement, ils l’ont défoncée grâce à un pied-de-biche. Apparemment bien renseignés, ils sont directement allés à l’endroit où se trouvait des bijoux en or et en diamant, des montres de valeur, des bagues, des parfums de classe d’une valeur totale de 50 millions de F CFA. Ils n’ont rien laissé. Pendant qu’ils étaient encore dans l’appartement, la bonne, qui était partie faire une course, est rentrée. Ayant trouvé la porte ouverte, elle a pensé que son patron était de retour. C’est là qu’elle est tombée nez-à-nez avec les cambrioleurs. Ces derniers ont pris la funeste décision de la tuer, pour couvrir leur retraite. Ils l’ont poignardée et caché le corps sous les escaliers. Mais ils ne se sont pas assuré qu’elle était bien morte. En battant en retraite, ils ont emprunté la corniche, à bord de leur voiture. La domestique, laissée pour morte, est parvenue à alerter les vigiles qui se sont lancés aux trousses des cambrioleurs, après avoir informé le propriétaire de l’appartement. Pendant ce temps, les deux voleurs ont commis la grossière erreur de rouler à tombeau ouvert sur la corniche. Ils ont été pris en chasse par une voiture de police stationnée sur cet axe stratégique. Au cours de la course-poursuite, comme dans un film d’action, la voiture des bandits a heurté celles d’autres automobilistes. Dans sa folle course, le cardan du véhicule s’est cassé. Ne pouvant aller plus loin, les deux compères ont essayé d’échapper aux policiers à pied. Ils ne sont pas allés loin. Ils ont été arrêtés dans les exiguës ruelles de Rebeuss par les éléments du commissariat de police de cette localité. Après un bref séjour dans ledit commissariat, ils ont été transférés à la Sûreté urbaine (Su) du commissariat central de Dakar.
Selon « EnQuête », tous les objets volés ont été retrouvés. Devant les hommes du commissaire Bara Sangharé, ils se sont confessés. Aussitôt après leur sortie de prison, ils ont ciblé l’appartement du couple libanais et étudié leurs moindres habitudes, pour pouvoir frapper fort, sans courir le risque d’être alpagués. Ainsi, le jour du vol, ils ont attendu que la bonne aille faire des courses pour monter à l’appartement. Malheureusement pour eux, la domestique est revenue plus tôt que d’habitude. Au terme de leur période de garde à vue, ils ont été déférés au parquet. Le juge du 5e cabinet leur a décerné un nouveau mandat de dépôt, le lundi 20 avril dernier.
Vendredi 24 Avril 2020
Dakar actu




Dans la même rubrique :