Burkina Faso : un reportage de Canal+ fait arrêter un père incestueux.


Au Burkina Faso, un reportage dont le sujet était axé sur des faits d'inceste et de violence sexuelle  a connu une suite judiciaire inattendue. Dans le travail journalistique en question, c’est une phrase qui a servi de déclic à l'ouverture d'une information judiciaire : « Le père de Carine ne sera jamais inquiété ». 

 

Carine est une jeune fille de 14 ans violée par son propre père. Comble de l'ignominie commise par ce père indigne, la jeune fille est sommée de se débarrasser de son enfant sous prétexte qu’elle ne doit pas jeter l’opprobre sur la famille et attirer un malheur, selon des croyances ancestrales. 

 

Le Procureur du Faso Harouna Yoda qui s’est saisi de l’affaire a mis la machine en branle pour l’arrestation dans les meilleurs délais du père incestueux. Selon le site de RFI lu à Dakaractu, il a été interpellé lundi dernier et déféré au parquet deux jours plus tard. Quant au produit de la relation incestueuse, il renseigne que toutes les mesures sont prises pour sa sécurité. 

 

Au Burkina l’inceste est un crime passible d’1 à 30 ans de prison et d'une amende allant de 600 000 à 10 millions de francs CFA.

Vendredi 14 Août 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :