Burkina Faso : plus de 20 morts dans une nouvelle attaque terroriste


Les populations civiles sont encore visées dans une nouvelle attaque qui s'est produite au Burkina Faso. Ce samedi 8 mai, le village de Tin-Akoff, dans la province de l'Oudallan, région du Sahel a fait l'objet d'un assaut ayant occasionné la mort de plus de 20 personnes, selon des sources sécuritaires citées par la page de la Radio Omega lue à Dakaractu.

 

Lundi 3 mai, un village de la localité de Kodyel, dans la région de Kompienga (est burkinabé) a été assailli par des hommes armés. A cette occasion, une trentaine de civils ont été tués. Le village aurait été ciblé en raison de l'enrôlement de certains de ses fils au sein des Volontaires pour la défense de la patrie (VDP). C'est une unité créée par les autorités burkinabé pour lutter plus efficacement contre le terrorisme. Dans cette attaque, deux membres des VDP ont été tués. 

 

A l'image du Mali et du Niger, le Burkina Faso fait face à une insurrection jihadiste aussi dans le nord du pays que dans l'est. De 2016 à 2019, la capitale Ouagadougou a été ciblée par trois attentats terroristes dont deux ont été revendiquées par Aqmi (Al Qaida au Maghreb islamique) et GSIM (Groupe de soutien à l'Islam et aux musulmans).

Samedi 8 Mai 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :