Burkina Faso / Suite et pas fin d'un coup d'État : des jeunes de Bobo-Dioulasso exigent le départ de l'ancien chef d'État…


Hier vendredi, des militaires ont pris le pouvoir au Burkina Faso. Mais ce samedi, les militaires au pouvoir ont accusé le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, renversé la veille, de "planifier une contre-offensive".

En effet, selon eux, "le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba serait au sein de la base française à Kamboinsin, afin de planifier une contre-offensive et semer le trouble au sein de nos forces de défense et de sécurité", ont-ils déclaré dans un communiqué signé par le capitaine Ibrahim Traoré, le nouvel homme fort du pays. Une situation qui a fini d'installer la peur dans le pays.

Mais, pendant ce temps, à Bobo-Dioulasso deuxième ville du pays, c'est un mouvement d'humeur spontané qui a eu lieu pour exiger le départ définitif du président DAMIBA. En effet, des jeunes de la ville, ont pris d'assaut la place Tiefo Amarok pour exiger son départ 
Samedi 1 Octobre 2022



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :