Brouillard autour d’un emprunt obligataire de 20 milliards de F Cfa : Amadou Bâ fixe un ultimatum à Khalifa Sall

Selon des sources de Libération, le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan ne demande que deux précisions avant de bénir l’emprunt obligatoire de 20 milliards de F Cfa que la mairie de Dakar veut lancer. A savoir : si par rapport aux garanties, la responsabilité de l’Etat ne serait pas engagée et si Khalifa Sall est toujours la personne morale qui «couvre» la garantie, d’autant que l’emprunt a été déclenché avant les élections municipales.


Brouillard autour d’un emprunt obligataire de 20 milliards de F Cfa : Amadou Bâ fixe un ultimatum à Khalifa Sall
Nos confrères du journal «Enquête» ont révélé, hier, que l’Etat a «taclé» Khalifa Sall en le freinant par rap- port à l’emprunt obligataire de 20 milliards de F Cfa que devait lancer la mairie de Dakar. Une affaire qui vient encore envenimer les relations tendues entre Khalifa Sall et le Pouvoir.
Selon Libération, le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Bâ, a interpellé Khalifa Sall sur deux points. D’abord, l’argentier de l’Etat lui a demandé de clarifier si par rapport aux garanties, la responsabilité de l’Etat ne serait pas engagé.
Ensuite, Amadou Bâ lui a demandé de préciser s’il est toujours la personne morale qui «couvre» la garantie d’autant que l’emprunt a été déclenché avant les élections municipales.
Enfin, le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan a donné un délai de trente jours à la mairie de Dakar pour apporter ces clarifications, faute de quoi, il refuse d’autoriser l’ouverture d’un compte séquestre devant accueillir les fonds issus de l’emprunt.
Pour dire que le différend se résume principalement à deux axes. Pour rappel, c’est en début mars 2014 que le Conseil municipal de Dakar avait béni un emprunt obligataire de 20 milliards de F Cfa sur le marché de l’espace Union monétaire économique ouest-africaine (Uemoa).
Officiellement, la ville de Dakar compte sur cet argent pour bâtir des infrastructures au profit des couches les plus les démunies de Dakar.
Vendredi 20 Février 2015
Dakaractu




1.Posté par tiely le 20/02/2015 14:46
De Grace laissez le travailler
Enfin foutez lui la paix

2.Posté par boy mbour le 21/02/2015 07:09
Les propos de Amadou Ba ne sont pas pertinents. Comment l'Etat peut il avoir une responsabilité sur un emprunt pour lequel il n'a signé aucun document et il ne s'est porté garant de quoi que ce soit?
Et qui, à part le maire, peut il etre la personne morale qui couvre la garantie de l'institution qu'il dirige?
Le ministre doit franchement apprendre à adopter des positions neutres et objectives qui doivent étre les piliers de l'Administration.



Dans la même rubrique :