Bougane sur l'incendie à Ocass : « Que des billets de banque brûlent dans un incendie me paraît évitable ! »


"À la télé, on a tendance à penser qu'il ne ne s'agissait que d'un incendie pas aussi grand. Mais là, on se rend compte qu'il est tout simplement impressionnant." Cette remarque est de Bougane Guèye Dani.  
Le leader de Gueum Sa Bpp était à Touba, dit-il, "pour témoigner de sa compassion".

Face à la presse, il inistera sur trois faits majeurs dont l'un semble être une injonction adressée à la direction de la protection civile. "C'est le lieu de dire qu'il faut désormais prendre toutes les dispositions pour que de tels désastres ne se reproduisent plus. Je viens de parler de la Direction de la protection civile parce que tout ce qui touche autour des bouches d'incendie et des dispositifs réglementaires pour éviter ces genres d'incendie est de son ressort. Il est important que, vu le budget qu'elle a, qu'elle commence à faire ce travail qu'on attend d'elle depuis très longtemps."

Il s'étonnera, quand-même, qu'au 21ème siècle que des commerçants se mettent encore à garder dans leurs tiroirs de boutiques des liasses d'argent. Et c'est subtilement qu'il le fera remarquer. "J'ai lancé un appel à tous les opérateurs mourides. Je peux comprendre que dans un incendie qu'il y ait des dégâts matériels mais que des billets de banque brûlent me paraît anormal.  Je les appelle à mettre sur pied une institution financière (banque ou mutuelle) pour mettre cet argent à l'abri.

Bougane Guèye se félicitera du discours servi par le Khalife Général des Mourides lorsque le drame a eu lieu non sans demander aux sinistrés de s'en inspirer pour passer ce cap... difficile.
Vendredi 20 Novembre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :