Boubacar Camara, Hadjibou Soumaré, Malick Gakou et Pape Diop s'acheminent-ils vers l'invalidation de leurs candidatures ?


Au démarrage des vérifications vendredi 28 décembre au Conseil constitutionnel, des candidats comme Macky Sall, Idrissa Seck, Ousmane Sonko, Issa Sall, Khalifa Sall ou encore Karim Wade ont atteint le nombre de parrainages requis pour prétendre participer à la présidentielle. 

Pendant ce temps, d'autres candidats risquent de revoir leur ambition à la baisse. Ils s'appellent Malick Gakou, Boubacar Camara et Hadjibou Soumaré. L'ancien maire de Dakar, Pape Diop pourrait également faire partie de ce groupe. 

Le candidat Malick Gakou a beau affirmer avoir dépassé le nombre de parrainage demandé dans au moins 5 régions, tout porte à croire qu'il est à deux pas d'une invalidation. 

Même scénario pour Boubacar Camara qui a vu presque la moitié de ce qu'il a déposée être rejetée par le Conseil constitutionnel. À l'occasion d'un point de presse tenu dans la nuit du vendredi 28 au samedi 29, le candidat de la coalition Fippu a révélé que seules 25 000 signatures ont été acceptées pour plus de 30 000 invalidées, quoi que les motifs ne le convainquent pas. 

L'ancien premier ministre Hadjibou Soumaré, pour ce qui le concerne, n'a même pas voulu éclairer la lanterne de la presse sur le nombre de parrainages qu'il a déposés. Son répondant s'est contenté de dénoncer une "nébuleuse" suite à la séance de vérification à laquelle il a été conviée au Conseil constitutionnel. Où il est convoqué à nouveau mercredi 2 janvier 2019 pour recevoir le PV de vérification. 

Nous apprenons à l'instant que l'ancien maire de Dakar, Pape Diop est sur le point de vivre une désillusion. Ses mandataires sont sortis du Conseil constitutionnel aphones...
Samedi 29 Décembre 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :