Bilan et recettes douanières 2020 : « La liquidation au niveau de la direction générale a franchi la barre des 1000 milliards malgré la crise » (Colonel Papa Ndiaye)


En prélude à la journée internationale de la douane qui sera célébrée demain, une mise au point a été faite par le directeur de la réglementation et de la coopération de la Douane, le Colonel Papa Ndiaye.

Pour cette année qui coïncide avec la pandémie de covid-19, l'accent va être mis autour du triptyque Relance-Renouveau-Résilience : la douane au service d'une chaîne logistique durable. Il faudra, sur ce thème, comprendre que l'organisation mondiale des douanes, dans son souci des défis multiples, a décidé d'inviter ses membres à réfléchir sur les propositions de sortie de crise qui sont novatrices. C'est ce qu'a tenté d'expliquer le directeur de la réglementation de la Douane, le Colonel Papa Ndiaye qui est chargé de la coopération internationale au niveau de la direction générale.

Ainsi, s'exprimait-il sur la chaîne nationale pour convaincre sur le sens et la pertinence du choix que revêt le thème de cette année.

Cependant, le Colonel Papa Ndiaye ne se limitera pas à se réjouir du thème de cette année, mais ira jusqu'à donner les chiffres satisfaisants que la douane a, cette année malgré les effets de la pandémie, eu à générer.
En tant que soldat de l'économie, la douane ayant comme un des objectifs majeurs de contribuer à la relance de l'économie, générer des recettes concernant les liquidations qui ont atteint 1020 milliards de francs Cfa. Donc, en dépit de la conjoncture de crise, qui se caractérise par une baisse substantielle des mises à la consommation directes de marchandises par rapport à l'exercice précédent, l'administration des douanes a réussi à être au rendez-vous avec un glissement de plus de 35 milliards de francs Cfa.

Ce résultat qui montre, selon le colonel Ndiaye la perspicacité des acteurs de la Douane, a également une connotation qui fait intervenir plusieurs facteurs. Il y'a d'abord fallu noter le leadership du directeur général des douanes, qui a su imprimer un style de management particulier, basé sur la rigueur, le culte du travail bien fait, le pragmatisme, mais surtout la confiance placée en ses collaborateurs. Il y a de larges concertations souvent menées avec les commerçants, les industriels, les importateurs et commissions en droits agréés.

Aussi, le colonel Papa Ndiaye estime que l'on peut également s'attendre à des résultats similaires ou même plus cette année car, " la tendance est déjà là, maintenue, donc il faut juste se lancer vers d'autres perspectives beaucoup plus prometteuses"...
Lundi 25 Janvier 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :