Biens culturels : Les députés français d'accord pour des restitutions au Sénégal et au Bénin.


Biens culturels : Les députés français d'accord  pour des restitutions au Sénégal et au Bénin.
 « Je veux que d’ici cinq (5) ans, les conditions soient réunies pour des restitutions temporaires ou définitives du patrimoine africain en Afrique », avait déclaré le président Français Emmanuel Macron, à Ouagadougou, au Burkina Faso, en novembre 2017. Il a fallu 3 ans plus tard pour traduire les propos du patron de l’Elysée en acte avec l’adoption par le parlement français du projet de loi restituant des biens culturels au Bénin et au Sénégal.
 
En effet, l’Assemblée nationale française a adopté, à l’unanimité des suffrages exprimés, le projet de loi en lecture définitive, jeudi 17 décembre. Un vote qui intervient deux (2) jours après le vote négatif du Sénat du même texte.
 
Le projet de loi proposé par le gouvernement définit, en son article 1er, les conditions de restitution de 26 œuvres que constitue le « Trésor de Béhanzin » au Bénin. Il se compose de vingt‑six pièces (26) dont huit (8) données en 1893; dix‑huit (18), deux ans plus tard), dont la liste figure en annexe du projet de loi.
L’article 2 prévoit de permettre la sortie des collections nationales d’un sabre, avec fourreau, attribué à El Hadj Omar Tall, donné aux collections nationales par le général Louis Archinard (1850‑1932), et son transfert de propriété à la République du Sénégal. Ce sabre dont le transfert officiel déjà effectué physiquement mais présenté comme un prêt avait fait l’objet d’une demande de restitution définitive par la République du Sénégal, transmise le 26 juillet 2019 par le Président de la République, Macky Sall, au Président de la République française.
Ces restitutions ont été avalisées par un vote définitif quasi unanime (48 voix pour, aucune contre, 2 abstentions) qui les entérine au nom du parlement français. Elles répondent à une volonté de « renouvellement et d’approfondissement du partenariat entre la France et le continent africain » sur le plan culturel a déclaré la ministre de la culture Roselyne Bachelot.
« Je me réjouis que le projet de loi restituant des biens culturels au Bénin et au Sénégal ait été adopté par le Parlement. L’engagement que j’ai pris à Ouagadougou en 2017 se matérialise. Une nouvelle page de la coopération franco-africaine peut s’ouvrir ! », a déclaré, samedi 19 décembre 2020, Emmanuel Macron.
 
Plusieurs des objets culturels africains accaparés par la France sont exposés au musée du Quai Branly-Jacques Chirac à Paris.
Lundi 21 Décembre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :